29

1.9K 359 6
                                    



- Je ne compte pas me répéter Fatimata Zahra Sidibé. Ce qui se passe entre toi et moi, reste entre toi et moi. Ai-je été clair ?

- Que veux tu que je fasse avec toi à la fin Amane ? Tu..

- Ai-je été clair ?

Insistais-je sur le ton, celle-là je vais la régler, elle même ne se reconnaîtra plus.

- ouii.

- Bien, et Fatima, en te mariant avec moi tu savais très bien à quoi t'attendre. Je ne t'aime pas et je ne t'ai jamais aimé comme tu le souhaite, je ne te l'ai jamais caché. Maintenant les choses sont faits, tu as toujours souhaité cela, tu l'as eu, donc assume. Et puis le fait qu'on ait couché ensemble ne change rien à ce que je ressens. Tu restes une femme et moi un homme, tu m'as cherché, tu m'as eu. Point barre.

- ...

- Et je ne veux plus que tu ailles ennuyer maman avec ta vie, elle n'en a rien a cirer. Je n'attend qu'une chose, une seule, et quand ça sera fait, toi et moi on se pardonnera. Donc le temps que ça ne se règle, si tu veux que cette mascarade se passe dans le respect tu ferais mieux de t'améliorer. Et prouver de ce fait que tu te respecte un minimum afin que moi je puisse aussi t'accorder une once de respect cousine.

Sans attendre je suis sorti de la chambre. J'ai beaucoup de choses à faire avant la fin de la journée. Et il faut que je règle tout avant l'heure de mon vol. Ah oui j'ai oublié de preciser que je voyage ce soir.

Oumar Sangaré.

- Qu'est-ce qu'il y a ?

- Oumar ton frère a recommencé, cette fois-ci je ne l'épargnerais pas !

- Quoi ?

- Oui ! Ça faisait un bout de temps que je n'ai pas visionné les caméras de surveillance. Mais je l'ai fais hier et je l'ai vu sortir de ma chambre avec beaucoup d'argent.

- Tu n'avais pas remarqué l'absence de l'argent ? Il y en avait combien ?

- Non je ne l'ai pas remarqué car je ne touche pas vraiment au coffre. Il m'a prit cinq millions, et le pire est que ça fait un moment déjà. Tcherno commence réellement à m'énerver !

- Il les remboursera jusqu'au dernier centime ne t'inquiète même pas pour ça. Je m'en occupe.

- Très bien je n'en attendais pas moins de toi !

- ok j'y vais.

- Attend.

- oui ?

- Sadate l'a vu prendre l'argent, sur les vidéos elle lui parlait. Oumar cette fille ne cesse de m'impressionner, malgré ça elle n'a jamais dit un mot. Mais c'est quelque chose de grave et j'aurais aimé qu'elle m'en parle.

- Papa tu connais Sada, elle ne voulait sûrement pas faire d'histoires.

- oui sans doute. Occupe toi de ton frère.

- C'est noté.

Je sors laissant mon père dans son bureau. Comment dire que j'ai la rage contre Tcherno, ce petit veut donc à tout prix devenir un bandit ? C'est ce qu'on verra ! Si sa mère l'a pourrit gâté comme une merde, son frère le règlera comme il faut !
Je le trouva entrain de fumer de la chicha dans sa chambre qu'il a rempli de fumée, je le soulève par son col, il ne s'y attendait pas vu la peur sur son visage.

- Mais ça va pa...

- TU FERMES TA PUTAIN DE GUEULE !

- ...

Braise de feuOù les histoires vivent. Découvrez maintenant