Chapitre 58 - James

25 7 2
                                    

Ce jour est spécial pour Anna, elle fête ses dix-huit ans et pour que ce jour soit inoubliable, je lui ai dit que je m'occupais de tout. Elle m'a laissé prendre les choses en main. Je lui ai alors organisé une sortie pour la journée et une soirée avec tous nos amis.

Anna et Maria ont longuement discuté, je n'ai pas voulu m'immiscer entre elles deux, préférant les laisser régler leurs histoires entres elles. De ce que j'en sais, ça s'est bien passé. Maria a pardonné à Anna le fait qu'elle l'ait délaissée. C'est la principale raison pour laquelle elle a arrêté de lui parler. J'ai pris une trop grosse place entre les deux apparemment. Bon, elles n'ont pas l'air aussi proche que lorsque je suis arrivé, mais le principal étant que nous puissions enfin tous nous retrouver et Ayden est vraiment heureux.

J'avoue qu'Anna a mis la barre haute en m'invitant aux thermes pour mon anniversaire. Au début je n'avais pas vraiment d'idées pour que l'on passe la journée ensemble. J'ai alors choisi d'aller à un magnifique endroit peu connu de la région. Il s'agit d'un lac très peu fréquenté, où il y a du magnifique sable fin et une eau quasi transparente. Nous sommes en juin et en ce moment la température monte jusque dans les trente degrés, ce qui annonce une journée parfaite. Nous avons un peu de route et Sophia me prête sa voiture pour l'occasion. Lyam avait de toute façon décidé de passer sa journée avec ma tante et l'emmener au cinéma.

L'anniversaire d'Anna est un samedi, ce qui tombe parfaitement bien pour mes petits plans. Je lui prépare un petit-déjeuner chez elle et une fois que nous sommes prêts, nous partons pour le lac.

La journée s'annonce très belle, dans la voiture Anna ouvre les fenêtres et chantonne. Cela me fait sourire. Elle me demande de chanter à mon tour et j'entonne les paroles d'une chanson en anglais. Je ne suis pas très à l'aise dans cette langue et mon accent français ressort de la pire des manières possible.

– Je préfère chanter en espagnol ! je me plains.

Elle rigole et change de chanson pour en trouver une dans ma langue maternelle. Je lui parle alors de ma mère, pendant qu'elle cherche sur son téléphone. Cela me fait du bien, je suis heureux de pouvoir en parler ouvertement. Elle est très attentive et me pose beaucoup de questions, comment elle était, ce qu'elle aimait...


Au bout de trente minutes de route, nous arrivons enfin et elle est plus qu'impatiente de découvrir où je l'emmène. Nous marchons main dans la main jusqu'au lac et lorsqu'elle observe l'endroit, ses yeux pétillent d'émerveillement. C'est vrai que c'est magnifique, les arbres tout autour sont en fleurs ou possèdent des feuilles d'un vert éclatant, l'eau est bleue, d'un bleu clair et presque transparent. Le sable est toujours aussi beau que dans mes souvenirs. Et le mieux dans tout ça, c'est que nous devons être une dizaine tout au plus.

– Je venais ici avec mes parents presque tous les week-ends, dis-je en nous dirigeant vers le meilleur spot de la plage.

– Je suis touchée que tu m'emmènes ici, Jay. C'est magnifique.

– Je voulais que cette journée soit parfaite.

– Tu es adorable, merci... Je t'aime tu sais ? me demande-t-elle en se tournant vers moi.

– Moi aussi. Moi aussi, je t'aime !


Il fait déjà très chaud et j'ai apporté tout ce qu'il nous faut pour nous désaltérer et nous nourrir. Nous posons toutes nos affaires sur nos serviettes étendues sur le sol chaud. Elle retire directement ses vêtements et dévoile son maillot de bain jaune. Elle a bouclé ses cheveux, je me demande bien pourquoi. Je l'avais pourtant prévenue de prendre son maillot de bain, donc elle devait se douter que nous allions nous baigner. Mais elle est véritablement craquante dans cette tenue, avec ses cheveux blonds qui lui tombent près du cou.

On n'oublie pas [Publié en auto-édition]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant