10.2 : Le filigrane

349 42 0
                                    

Un mouvement brusque et sombre sur le papier me fait violemment reculer. Hein ?! Imagination ou réalité ? Ma chaise vacille sous le coup de mon agitation et manque de tomber. Toutefois, je reprends vite mes esprits : mon cerveau me joue des tours, peut-être est-ce dû à la fatigue ? Je me saisis à nouveau de mon crayon, et quelque peu superstitieuse, pose lentement la pointe sur le papier. Rien ne se passe, ouf ! Je pousse un soupir de soulagement et réitère ce que j'entreprenais précédemment : écrire. Mais la même chose se produit, me surprenant de nouveau. Toutefois, cette fois-ci, je suis prête et la peur se transforme en curiosité. Quand une partie de mon corps touche cette feuille, une tache sombre s'étend à partir du filigrane et un bruissement se fait entendre. Et lorsque je retire ma main, tout disparaît, comme par magie. Magie ? C'en est certainement, me dis-je après coup en rigolant intérieurement. Après, comment tout cela marche, je ne saurai le dire : baguette magique ? sort ? Je n'en ai pas la moindre idée. Le trident dans le coin de la feuille me rappelle étrangement la spirale rouge ornant les arbres à la limite du Repère. Gwen nous avait appris lors de notre visite qu'elle était l'œuvre des Mages et qu'elle garantissait la sécurité pour les membres du Repère : répulsion pour les humains, invisibilité des Incarnations et capacité à prévenir les Incarnations de garde en cas d'intrusion. Peut-être ce filigrane est-il aussi l'œuvre des Mages ? Ma déduction ne me semble pas stupide, loin de là.

La feuille repose toujours sur la table, blanche a en faire pâlir de jalousie la neige immaculée. Et moi, je suis toujours face à elle, me demandant ce que je vais faire : dois-je éclaircir ce mystère ? Ou juste partir ? Ma curiosité l'emporte ; et après tout, si cette feuille est posée en évidence, c'est qu'elle ne doit pas être dangereuse. Du bout de mon index, j'effleure pour la troisième fois le papier et lorsque l'ombre noire et le bruissement délicat des feuilles se font entendre, je ne retire pas mon doigt. L'ombre s'étend vers moi rapidement et je remarque à la dernière seconde que cette chose noire est en fait un texte. Un texte écrit en alphabet latin dans une langue familière, mais que je ne connais pas. Les lettres noircissent toute la feuille, qui elle même semble s'étendre et se doter de plusieurs pages. Après quelques secondes supplémentaires, je sais enfin ce que je tiens entre les mains : un journal, tout simplement. J'écarquille les yeux d'émerveillement. Ce journal a lenformat type des journaux que l'on peut trouver dans les kiosques, et a également un nom, en anglais cette fois-ci : The Inca's Daily. Je pouffe : le quotidien des Incas - Inca pour Incarnation je suppose -, c'est risible. Bref, si le nom est en anglais, le reste ne l'est pas. Je fronce les sourcils, tenant toujours le journal entre mes doigts, et essaie de déchiffrer ce mystérieux langage. Concentration, Adéliane. Mon cerveau surchauffe, et je cligne plusieurs fois des yeux. Prête à abandonner, car une langue ne s'apprend pas en une minute, je balaie une dernière fois le texte du regard et là, un miracle se produit ! Les lettres semblent prendre place pour former des mots dans ma langue maternelle : le français. Mais est-ce du français ou juste moi qui comprend soudainement ce qui est écrit ? Je n'ai pas le temps d'approfondir cette question car un énorme titre à la une retient mon attention : Disparition de la Cinquième Tribu, massacrée, pillée et brûlée.

Tribu ? Ma tante m'a parlé des Seize Tribus qui regroupent des communautés d'Originaux, des Incarnations se transformant en créatures magiques, pourrait-il s'agir de ces Tribus là ? J'en suis presque convaincue ; aujourd'hui, et cela arrive rarement avec moi, la certitude a pris la place sur le doute. Une sueur froide dévale mon dos : cette information n'augure rien de bon et un mauvais pressentiment m'envahit, crispant mes membres. Si c'est bien une des Seize Tribus, alors les Incarnations " normales " ont commencé à retrouver les Originaux : est-il possible qu'ils parviennent à découvrir les Quinze autres Tribus ? C'est plus que probable ; pour eux, c'est une victoire, et c'est une victoire qu'ils chercheront probablement à réitérer encore quinze fois, si j'ai bien compris tout ce que m'a dit ma tante.

Tome 1 : Le Reflet de l'HiverOù les histoires vivent. Découvrez maintenant