♠ Chapitre 13 - Part 2 : Sombre présage.

Depuis le début

Alors nous étions là,au milieu de la rue,à marcher tous en ligne,silencieux, dépressif ,pensifs. 
On faisait peine à voir.
Les vêtements trempés, les cheveux également. Je sentais mes pieds flotter dans mes chaussures percées par cette pluie intense.
Foutue journée!

Après une bonne heure,nous avions trouvé un motel où passer la nuit. 

Nous étions parti de la maison il y a bien 4-5 heures ,rentrer avant la nuit totale était presque impensable,nous étions trop loin.

Mes parents avaient prit deux chambres, une pour eux et une pour Anthony et moi.
Au début ,je n'étais pas friand de cette nouvelle,et vu la tête qu'avait fait mon meilleur ami,lui non plus. Mais en y repensant, nous n'avions pas le choix,valait mieux ça qu'être dehors ou bien même de dormir à côté de mes parents, tout serrés.

J'avais agrippé les clés de la chambre et avais fait signe à Antho' de me suivre,ce qu'il fit.
Une fois dedans, mes prunelles sombres balayaient l'endroit. C'était une chambre correct avec, pour l'amour de dieu, deux lits d'une personne!
Même si j'adorais Anthony, je n'étais pas prêt à passer une nuit dans le même lit. Je l'adorais mais pas à ce point non plus.
Ma réflexion était,apparement ,partagée avec ce dernier que j'entendis soupirer de soulagement.

- Bah ,tu ne veux pas dormir avec ton meilleur ami chéri? lançais je,prenant une voix féminine, je suis vexé... terminais je en lui tournant le dos,cachant ainsi mon amusement. 
- Oh ,mais ne te vexe pas Samina. enchaîna le garçon,visiblement amusé également. Il m'ébouriffa les cheveux en riant.
Je riais à mon tour avant de m'arrêter net.
Ce son, mon rire, j'avais l'impression qu'il m'était étrangé ,que jamais avant je ne l'avais entendu. C'était étrange. Comme si je n'avais plus ris depuis des années...

- Va sous la douche, t'en a besoin. me nargua-t-il.
Mais je ne rétorquias pas ,je me précipita vers la petite salle de bain et me glissa sous la douche.

* Dans la chambre des parents*

La maman de Sam et Julia venait de s'affaler contre le matelas du grand lit, lâchant un soupir. Son mari quant à lui paraissait nerveux et faisait les cent pas. 

- Comment? Comment on a pu ne pas s'en inquiéter plus tôt? D'habitude elle nous prévient toujours, pourquoi ici on a cru Sam? s'enquit cette homme imposant.
Je ne sais pas Enzo.. je ne sais pas. Et je pense que Sam a eu peur,il ne faut pas le blâmer. 
- Il aurait dû ! Il aurait dû le dire... On aurait pu faire quelque chose. On aurait pu peut être la sauver. Si ça tombe,il est trop tard...

Les derniers mots de cet homme s'étranglèrent dans sa gorge nouée. Les sanglots s'emparaient de lui et il fondit en larme,assis sur le lit. 

Enzo était un homme de dur caractère,compatissant et sévère à la fois. Jamais il ne souhaitait montrer ses faiblesses,jamais il ne voulait pleurer devant quiconque de peur qu'on le pense faible. Jamais.

Mais là, s'en était trop.
Sa fille,la chair de sa chair. Disparue. Peut être morte, peut être violentée. Peut être...

Il ne voulait pas y penser,il voulait croire que tout allait bien. Après tout,Julia était une fille intelligente et qui savait se défendre, elle ne pouvait que s'en sortir. Mais la pauvre,seule ,dehors, dans un monde étranger dans lequel elle n'avait pas encore posé les pieds...Le monde adulte,cruel,ce monde si triste.

- Ne t'en fais pas..susurra sa femme dans l'oreille ,l'ayant prit dans ses bras. On la retrouvera,c'est obligé.

Nathalie demeura silencieuse le reste de la soirée. Elle craignait autant que quiconque,pour Julia. Mais pas seulement pour celle-ci,mais pour Sam et Enzo.
Sam ne supporterai pas bien longtemps la disparition de Julia,il s'en voudra,il s'en veut déjà de sa disparition ,il deviendra fou.
Quant à Enzo,il ne peut pas penser qu'elle disparaisse, il ne lâchera jamais et en perdra aussi la tête, ne prêtera plus attention autour de lui dans le seul but de retrouver sa fille,quitte à retourner le monde.

Et si par malheur, la jeune fille n'était plus là, cette famille se brisera.
C'est sur cette pensée que cette femme éteignit les lumières.
Cependant, malgré l'obscurité, elle ne trouva pas le sommeil. Trop de choses s'étaient accumulée, trop d'émotions,t rop de pensées,  trop de questions la tourmentaient. 

- Nous irons à la police si nous n'avons rien trouvé demain. murmura son mari dans son dos. 

Ils étaient allongés côte à côte mais ni un ni l'autre ne voulait se voir,s'enlacer. Comme si c'était de la faute de l'autre que leur fille n'était plus là.

Tu en es sûr? répondit Nathalie.
- C'est notre fille. Il le faut. Tampis pour la presse et les comères, c'est la vie de notre fille entre nos mais Nathalie! Il le faut... termina celui-ci. 

Ses mots demeurèrent en suspens. "Entre nos mains."
Puis ,silence total.

Qu'allait-il en advenir de la famille Stevens?

_____________
Hey hey hey ! Alors voili ! Pour ce qui est des parents et de la famille de Julia, le sujet est clos,plus ou moins. Vous en avez pensé quoi? 
Donnez moi vos avis et vos votes! 
Je vous souhaite de joyeuses fêtes ! 
Mon plus beau cadeau serai les 2000 vues ! :D 
Bonne Lecture ;)

Coincée au lycée.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !