Chapitre 38 - LUI

1.6K 217 31
                                    

— Mon frère. Au lieu de bayer aux corneilles, occupe-toi de distraire les invités. Ton charme fou et ton éloquence vont les éblouir. Ou je ne sais pas moi, découvre les coins et recoins du manoir afin de m'en faire un rapport détaillé.

— Je suis très bien en votre compagnie.

— Hors de ma vue. Ou je raconterai à Cadell qu'en t'amusant avec le livre sacré des sorcières Irlandaises, que l'on t'a toujours formellement interdit d'ouvrir, tu es parvenu à réveiller les esprits démoniaques qui ont saccagé son jardin sacré. Sana pourrait découvrir que pour te débarrasser des furies qui sévissaient en Sibérie, tu as trouvé honorable de téléporter le problème dans les territoires qui sont les siens plutôt que de t'embêter à le résoudre. Ayo apprendra...

— OK, je me tire.

Pavel n'a pas demandé son dû. La liste de ses conneries était immense. J'avais de quoi le faire céder pour les dizaines de milliers d'années à venir.

Me retrouvant avec Ayo dans la grotte aux mille et un secrets, j'ai joué cartes sur table.

— Pour quelle raison n'ai-je jamais eu connaissance de ma supposée fertilité ?

Ayo a tiré sur sa cape pour se déplacer autour de l'étang avant de marcher sur l'eau pour me rejoindre.

— Seule l'Immortelle peut entrer en contact avec ses aïeux, a-t-elle souligné d'un ton solennel. Mémorise ce que tu as sous les yeux. À partir de maintenant, le temps nous est compté.

— Révèle-moi les subtilités de ma condition. Je dois savoir ce qu'il m'est donné de faire ou de produire.

— Tu es un Archange.

— Il me semble que je suis plus qu'un Archange.

Ayo a détourné le regard en direction de la fresque animée.

— Oxane n'a pas su garder le secret.

— Oxane n'a rien dit. Ce n'est pas à toi que je vais apprendre que les murs ont des oreilles. Ces oreilles sont celles d'un autre ailé.

— Si je n'ai pas abordé le sujet des ressources inestimables du Suprême, c'est pour la simple et bonne raison que tu as des priorités. Une chose à la fois. Oxane doit accepter sa nature et s'employer à la laisser s'exprimer. Quant à toi, il te faut guider les nôtres. Nous devons poursuivre notre mission et protéger la terre. Ton règne n'affiche que des victoires. Cette donne ne doit pas changer. Concentre-toi sur les faucheurs et les Ténèbres.

— Je ne règne sur rien. Je fais respecter l'équilibre de ce monde.

— Tu es trop humble pour te rendre compte de ton pouvoir sur les autres. En tant qu'Auguste Clairant, tu partages ton savoir et ta philosophie auprès de milliers de lecteurs et de lectrices sur les cinq continents. Les gens t'aiment. Ils apprécient l'écrivain que tu es. Et tu as cette seconde facette : celle du leader d'un monde magique. Tu es l'Archange Suprême le plus sage que le Conseil n'ait jamais connu. L'ancienne génération avait entaché notre image. Combien de communautés magiques se sont désolidarisées lors du massacre des Immortels ? Aujourd'hui, les amazones ne cherchent pas à entrer en contact avec nous, mais elles ne nous détestent plus. Les Centaures ne tuent plus les anges qui croisent leur route. Tu as ramené la paix. Tu es respecté. Tu es acclamé dans certaines contrées. Dans d'autres, tu es craint à cause de ton statut. Cependant, le respect est toujours présent. S'il y a un être qui fait l'unanimité, c'est toi.

— Ne me hisse pas sur un piédestal.

— Ce n'est pas mon intention. Je rapporte des faits en toute objectivité. Il est nécessaire que tu les entendes, Marin. Tu n'es pas n'importe qui.

Bleu Magnétique (EN COURS)Où les histoires vivent. Découvrez maintenant