26

2K 363 4
                                    



- Mr Diakité je ne suis pas là pour badiner. Ces deux voitures valent en totalité 95000 dollars et cela sans dédouanement, si vous les voulez dans la circulation immédiatement avec tous les documents au complet ça sera 5 millions cfa de plus pour les deux. Je ne compte pas me répéter, j'ai accepté votre rendez-vous par respect parce que vous êtes une connaissance de la famille. Sinon j'ai déjà des clients qui n'attendent que mon accord pour me verser l'argent et prendre les voitures !

Mr Diakité : Ah..je vois..très bien alors je les prends  finis.

- D'accord, je vous arrange un rendez-vous dans la semaine avec mon comptable pour signer.

Mr Diakité : pas de soucis, au revoir.

- Bonne journée.

Je souffla dès qu'il s'en alla, qu'est-ce qu'il m'a énervé lui. Il est radin et il veut acheter des voitures de luxe sur crédit. Si tu veux frimer avec quelque chose, fais en sorte au moins que ça vienne de ta poche.

- Quoi ?

Izak : non mais ?...Calme tes nerfs gros, t'as vu comment tu lui as parlé ? C'est un grand lui quand même un peu de retenue.

- C'est un grand voleur oui. Je suis prêt à parier que l'Etat a débloqué au moins 85millions pour ces caisses et il veut se fourrer les restes dans les poches. J'ai même été gentil, je lui ai laissé la merco à 60.000 dollars, elle vaut exactement 61.145$.

- Hahha.. Batard, juste mille de différence de quoi tu parles ! T'es juste un gros nerveux dernièrement parce que tu n'assumes pas avoir sauté ta femme. Ce qui est tout à fait normal.

- Ta gueule Izak, déjà que j'essaye d'oublier, ne viens pas m'en rajouter ! Dis moi plutôt ou t'étais passé hier soir, plus de trois personnes m'ont appelé pour demander si j'étais avec toi ?!

- Ah ça..

-...

- Je..mec il faut que je dise un truc.

- Enfin on y est, j'ai cru que tu n'allais jamais les porter et me le dire !

- Attend quoi...comment..tu sais de quoi je parle ?

- Tu crois que je ne te connais pas assez pour ne pas remarquer tes regards sur la petite Djen ! Vas-y raconte.

- Ah ouais ! Je croyais avoir été discret un minimum quand même.

- Tu l'as peut-être été, mais bon tu me connais. Alors quoi ? Vous vous la couliez douce hein ?!

- haha...ouais on a..quelque chose.

- Ça te passera, mais déjà espèce de con pourquoi tu l'as choisit elle ?! Tu vas me créer des problèmes avec sa copine là.

- A croire que vous n'avez pas déjà des problèmes ! Mais plus sérieusement ce n'est pas un truc d'un moment passager, tu peux me croire.

- Quoi ? Non ne me dit pas qu'elle t'a eu ? Ça y est Safia va aller en prison. Parce que je te dis tu t'en sortiras pas vivant.

- Non Amane, ce n'est pas une blague. Je m'en fou de Safia. Djena je..je l'aime je crois. Enfin j'en suis sure.

- Tres bien, je pense qu'il n'y a plus de temps à perdre. Divorce avec ta babymama et épouse ta vraie baby c'est tout.

- Ce n'est pas si simple, elle a quelqu'un enfin je lui ai dit d'y mettre fin. Et puis là elle m'évite de ouf, elle veut pas me voir du tout.

- Ah bon ? Mais pourquoi ?

Il ne dit rien et lance un sourire, un sourire qu'on arrive à déchiffrer entre hommes en deux temps trois mouvements.

Braise de feuOù les histoires vivent. Découvrez maintenant