Chapitre 19 - Anna

55 11 13
                                    

Encore une fois, il a esquivé le sujet ! Est-ce qu'un jour j'aurais des réponses à mes interrogations ? Je sais que je lui ai dit qu'il pouvait me dire ce qui le tracasse lorsqu'il en aura envie, mais c'est plus fort que moi. J'ai envie de savoir. C'est très perturbant de savoir qu'il cache quelque chose, qui a l'air si important pour lui, et de ne rien savoir. Je ne sais même pas par rapport à quoi cela consiste. Je voudrais tant qu'il se confie à moi. Je l'apprécie réellement et j'ai besoin qu'il me fasse confiance. Je ressens le besoin de lui faire confiance également, alors j'aimerais autant que ce ne soit pas quelque chose qui puisse nuire à notre relation.


Il ne laisse aucun indice derrière lui, mise à part le fait que je pense qu'il s'agisse de quelque chose à propos de ses parents, puisqu'il esquive toute conversation à leur propos et surtout qu'il fuit chaque fois que j'aborde le sujet. J'aimerais vraiment être là pour lui, pouvoir l'aider. J'y arriverai, je le sais, viendra le jour où il me dira, où il se confiera enfin. Un jour, je l'espère.


Mon réveil sonne, il est encore tôt et je l'éteins pour me recoucher quelques minutes. Lorsque mes yeux se rouvrent et que je regarde mon téléphone. Je crois ne pas voir clair. Se recoucher cinq minutes ? Grave erreur.

Je n'ai pas réussi à dormir hier soir, et me voilà bien en retard ! Il est pas loin de sept heures et quart alors que je dois prendre mon bus dans dix petites minutes. Je saute de mon lit, m'habille directement et vais à la salle de bain en quatrième vitesse. Je passe un coup de brosse dans mes cheveux, de toute façon ça ne sert à rien de vouloir faire plus. Je ne me maquille pas : je n'ai pas le temps ! Mes cheveux sont affreux, en descendant je remarque que j'ai mis mon pull à l'envers et que dans la précipitation j'ai enfilé deux chaussettes différentes. Tant pis, on dira que c'est pour le style !

En courant à travers le couloir, je fais tomber le contenu de mon sac par terre, manquant d'écraser Mint par la même occasion. Merde ! Il ne manquait plus que ça !

Je prends un élastique, j'attache mes cheveux, ce sera moins catastrophique comme ça. J'attrape mes affaires sur le sol et les fourre dans mon sac à la va-vite. Je mets mes sandales, je crois qu'il fait plus chaud dehors depuis quelques jours, et passe ma veste en jeans sur mon dos.

Je cours jusqu'au bus et monte dedans in extremis. Ouf.


J'ai oublié mes affaires de sport ce matin, ce qui me vaut un avertissement de la part de M. Enola. Il ne tolère pas ce genre d'oubli parce que pour lui c'est comme si j'avais oublié tous mes cahiers pour la journée, bref il n'aime vraiment pas que l'on néglige sa matière. J'essaie pourtant de lui indiquer que c'est la première fois que ça m'arrive et que ce n'était pas de la mauvaise volonté, il ne veut rien entendre. Je prends sur moi et fais quand même la séance de sport, en jeans et en pull. Ça va être sympa les odeurs pour la restant de la journée.


Ayden, James et moi formons une équipe pour un relai et je les préviens que je ne vais certainement pas leur être d'une grande aide mais ils semblent fiers que je fasse partie de leur équipe, ce qui me réconforte.

Mon meilleur ami me raconte ses conversations avec Maria. J'essaie comme je peux de l'écouter et même de lui glisser quelques conseils, mais au fond ça me fait mal, je l'avoue. Jay le sent parce qu'il essaie de parler d'autres choses, sans grand succès. Ayden est en boucle, c'est incroyable ! Jay lui fait remarquer, à croire qu'il lit dans mes pensées et ça me fait sourire.

- On peut savoir pourquoi tu souris bêtement, Anna ? me questionne Ayden.

- Oh, c'est rien, t'inquiètes !

- Je sais très bien quand tu mens !

J'avais oublié à quel point je suis transparente pour Ayden, ça m'avait quelques peu manquer d'être proche de lui. On se parle un peu moins depuis quelques temps, mais je sais très bien que cela ne change rien à notre amitié.

En revanche, Jay vient de passer du sourire à l'inquiétude en l'espace d'une seule seconde. Un coup d'œil à son téléphone et sa bonne humeur s'est envolée.

Je ne peux pas le questionner tout de suite puisque nous devons continuer la séance de sport et voilà notre tour de faire le relai.


- Jay ? Tout va bien ?

On sort des vestiaires et il arbore toujours la même mine renfrognée.

- Oui, oui.

Son regard se fait fuyant et je sais quand quelque chose ne va pas. J'ai appris à déceler chaque détail qui indique qu'il est pas loin de péter un câble. Ayden le remarque lui aussi et je lui fais signe de lui parler.

- Bon Jay, dis-nous, depuis avant tu tires une tête de dix mètres de long ? Qu'est-ce que t'as vu sur ton téléphone qui t'as pas plu ? Et me la fais pas à moi, je sais que ça va pas !

- Eh ! Moi aussi je vois bien qu'il va pas bien ! je lance envers Ayden sous forme d'ironie.

On attend tous les deux que notre meilleurs amis se décide à nous parler, mais Ayden semble s'impatienter plus vite que moi. Il nous arrête.

- James ! Maintenant tu craches le morceau avant que tu n'exploses !

- OK, OK. Vous avez gagné.

Il sort son portable de sa poche, va dessus et nous le tend, allumé. Ce que je vois me coupe la respiration. Il provient d'un numéro inconnu.


« Jay, j'en peux plus. Ma vie sans toi, je peux pas. Tu peux pas me faire ça. J'ai plus de raison de vivre, j'en ai marre de tout ça. Je t'aime jusqu'à la mort. Et je crois que mon heure est arrivée. »


Wow. C'est quoi ce message ? Qu'est-ce que ça signifie ? Jay baisse à nouveau son téléphone et son regard par la même occasion.

- C'est Lola, les gars.

- Lola, comme Lola ton ex ? je réplique, choquée.

- Oui, mon ex...

- Oh merde, Jay, on a un problème, dit Ayden d'un coup sans que j'en comprenne réellement le sens.

- Comment ça ? je réponds sans comprendre.

- Oui, si elle tente quoi que ce soit, je m'en voudrais toute ma vie.

Jay a l'air désemparé, mais je ne comprends toujours pas la réelle signification de ce message. Pourquoi son ex petite copine, voudrait-elle en finir avec la vie, à cause de Jay ? Qu'est-ce que... ?

- James, qu'est-ce que tu lui as fait ?

- Anna ! Il n'a rien fait, m'explique Ayden.

Les yeux de Jay s'emplissent de larmes et il me regarde :

- J'ai rien fait... Elle... elle me harcèle depuis plusieurs mois maintenant.

- Mais... Je ne comprends pas, si elle t'harcèles pourquoi ce message ? Qu'est-ce que ça veut dire ?

- J'en sais rien justement... Je comprends pas, vue la situation ce serait plutôt à moi de dire ça, putain !

- Quoi ? Mais pourquoi ?

Je sens qu'Ayden sait quelque chose de plus que moi, et ça m'énerve. S'il sait, pourquoi ne me dit-il rien ?

- Parlez, putain ! Dites-moi ce que je ne sais pas !

- Anna, c'est pas si simple... tente Ayden pour me calmer.

Mais ça ne marche pas, pas cette fois.

- C'est quoi son putain de problème à cette Lola ?

Une pointe de jalousie s'empare de moi, et je m'attends au pire. Jay me scrute, je ne sais pas à quoi il pense et ça me fou en vrac. J'ai envie qu'il parle. Je veux savoir, et je veux comprendre ce message ! Il a l'air de se sentir coupable de quelque chose, mais de quoi ?

On n'oublie pas [Publié en auto-édition]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant