Chapitre 9.

1.9K 54 22

NEUF.

Céline.

Lorsqu'il fut de retour enfin
Dans sa patrie le sage Ulysse 

Son vieux chien de lui se souvint 

Près d'un tapis de haute lisse 

Sa femme attendait qu'il revînt

Guillaume Appolinaire, La Chanson du Mal Aimé, Leo Ferré.

Dès le matin, Céline se précipita sur le forum pour voir si elle avait des messages. Elle fut surprise de voir que presque tous les membres lui avaient souhaité la bienvenue, en termes chaleureux. Elle avait même un petit mot d'Ulysse, l'administrateur; «Sois la bienvenue en ces lieux, robot-Marie. Parcours tranquillement toutes les allées de ce Palais, tu y trouveras de nombreux conseils et informations. Prends surtout ton temps avant de choisir celui qui saura te guider, et prends conseil auprès de tes consoeurs. Au plaisir d'échanger avec toi.»

Aucune approche directe de Maitre. Le forum était surveillé d'une main de fer par Ulysse, et les «chasseurs» impitoyablement rejetés. Il fallait faire montre d'une certaine élégance dans la démarche, manifestement.

Elle parcourut ensuite la rubrique «témoignages réels», dans laquelle les membres racontaient leurs «séances». Elle ne s'était pas trompée; les pratiques étaient parfois extrêmes. Tout cela entrainait des discussions sans fin, entre les partisans d'une école plus douce, et les adeptes de la sévérité la plus stricte. 

On sentait, en parcourant le forum, comme une activité souterraine; il y avait toutes ces rubriques auxquelles, dûment inscrite et sa fiche de présentation remplie, elle avait maintenant accès, et puis tout le travail secret des modérateurs, dont l'identité et les agissements demeuraient cachés.

Il fallait qu'elle trouve un moyen pour accéder cette face cachée du site et qu'elle explore un peu cet aspect du forum, en secret. Ou plus simplement qu'elle demande à Philippe, son vieux pote profiler à la P.J. et grand pirate informatique de lui bidouiller un accès, sans autorisation. 

Céline composa son numéro. Elle appréciait sa compétence mais avait toujours beaucoup de mal à accepter ses goûts vestimentaires. Il avait une véritable fascination pour les vêtements américains des années soixante; toute sa solde y passait. Chemise hawaïenne, pantalon serré, etc... Elle se mit à se l'imaginer au bout du fil, comme tout droit arrivé de la plage, en Décembre à paris...

-Bonjour, Philippe. Je te dérange?

-Non, m'dame! Que puis-je pour toi?

-Je cherche des renseignements sur le monde du BDSM et plus particulièrement du bondage, pour un papier...Comme je connais ta parfaite connaissance de tous les mondes souterrains, je me suis dit que tu devrais avoir quelques pistes à me fournir.

-Oulà! Je ne vais pas pouvoir t'être d'une grande aide! J'ai quitté mon job à la Police!

-Sérieux? Comme cela, sur un coup de tête? Et que fais-tu alors, maintenant?

-Je me prépare à partir pour un tour du monde, caméra en main. Ce que j'ai toujours rêvé de faire, en fait.

Il lui raconta longuement par quels détours il était passé avant d'accepter d'assumer enfin ses rêves d'enfant.

Quand elle raccrocha, Céline fut animée de sentiments contradictoires. La facilité avec laquelle son ami avait encore une fois tout plaqué pour changer de vie l'impressionnait.

Comme toujours, elle laissa son esprit vagabonder. Laisser les neurones faire leur travail, les connections s'établir. Ses pensées la ramenèrent à Cyril.

95 fois sur 100Lisez cette histoire GRATUITEMENT !