Chapitre 16 : bach

5 1 0
                                              

Un matin, elle se rend à la grande salle d'arme pour s'entraîner au tir. Elle et Pègrwi' s'y sont donnés rendez-vous.

Elle prend un disrupteur d'entraînement. Ce sont des armes spéciales, réglées pour ne paralyser que quelques secondes. Les tirs sont aussi très douloureux, en effet il est très complexe de rendre le processus indolore et les ingénieur·e·s klingon·ne·s n'en voient pas l'intérêt.

Krivat entre dans l'holodeck, son ami s'y trouve déjà, comme il n'y avait personne à son arrivée, il a demandé à l'ordinateur de lui fournir des adversaires holographiques.

Un environnement montagneux est simulé. Elle le rejoint pour combattre à ses côtés et la difficulté et le nombre d'adversaires s'ajuste automatiquement.

À un moment donné de la fusillade, iels se retrouvent à se couvrir toustes deux derrière le même rocher.

— Tu sera prête à la date prévue ? demande Pègrwi'.

— Bien sûr ! réponds Krivat tout en tirant avec succès sur un hologramme.

— J'ai une bonne nouvelle, j'ai revendu mon vieux vaisseau de classe DujHod pour investir dans un de classe To'Duj, dit-il, l'air satisfait.

— Ah oui, c'est plus récent, plus fiable. J'imagine que tu veux qu'on l'utilise pour notre voyage ? Ma navette est moins rapide et moins puissante, c'est certain.

Pègrwi' acquiesce d'un signe de tête, puis quitte l'abri du rocher pour se déplacer en tirant vers un autre lieu.

Le duo continue l'entraînement contre les hologrammes jusqu'à ce qu'une native de Neural arrive en compagnie d'une nausicaane. Elles proposent de former deux équipes, ce que notre duo accepte avec enthousiasme.

Les nouvelles préférant un environnement de corridors de vaisseaux, le changement est effectué avant de commencer le combat.

La première stratégie de Krivat et Pègrwi' consiste à essayer d'encercler le duo adverse, lui reste d'un côté et attire leur attention tandis qu'elle essaie de faire le tour, mais les autres se rendent vite compte que Pègrwi' est seul en face et s'avancent pour profiter de l'avantage du nombre. Quand Krivat arrive de l'autre côté son ami est déjà inconscient et elle doit à son tour lutter seule contre deux ennemies. Elle réussit cependant à toucher la nausicaane mais l'autre profite de ce moment pour l'avoir.

Pour la deuxième partie, il s'agit d'échanges de tirs plus classiques et ainsi les deux ami·e·s remportent la victoire.

La troisième partie, la native de neural tente de piéger Krivat et Pègrwi' en faisant semblant d'avoir été touchée. La nausicaane bat en retraite dans un couloir perpendiculaire pour pousser les ami·e·s à dépasser sa partenaire. L'idée était qu'elle en profite pour attaquer par derrière. Mais au moment de la dépasser, Krivat lui tire un deuxième coup de disrupteur, ce qu'elle fait toujours en passant près d'un·e ennemi·e au sol.

Et les parties s'enchaînent ainsi, testant diverses stratégies, changeant d'environnements...

Pègrwi' et Krivat en gagnent un nombre raisonnable et en perdent un nombre acceptable, puis chacun·e rentre chez soi après s'être salué·e·s.

Les jours précédents le départ et la majeure partie du voyage se déroulent sans événements notables, les deux ami·e·s s'occupent en lisant ou en s'entraînant au combat dans la soute. En approchant la station Deep Space Nine, iels ouvrent un canal de communication avec Jaglom Shrek, ce dernier semble assez inquiet à l'idée de devoir rencontrer les klingon·ne·s en personne et préfèrerais que l'échange se fasse à distance.

— La dernière fois que j'ai eu affaire à un klingon il m'a brutalisé et menacé de me jeter du haut d'une rambarde ; il m'a forcé à l'accompagner près de la frontière de l'empire Romulien, explique-t-il.

— N'importe, tu pourrais t'enfuir avec l'argent et on ne pourrait pas te retrouver. Je te donne ma parole, sur mon honneur de guerrière que l'on ne te fera aucun mal tant que tu respecteras les termes de notre engagement. Lui dit Krivat pour le rassurer.

— Vous n'êtes pas une guerrière, je me suis renseigné sur vous, vous êtes une conteuse et une historienne.

— Je suis aussi une guerrière ! toustes les klingon·ne·s reçoivent une formation martiale durant leur jeunesse. Que l'on fasse une carrière militaire ou civile n'y change rien, nous sommes toustes des guerrier·e·s ! Si tu te permet encore une fois de remettre en question ma qualité de guerrière je te brise les membres un par un ! petaQ ! répond-elle énervée.

Malgré son côté houleux, la communication ne se déroule pas si mal, l'yridien finit par accepter une rencontre et fixe un lieu et une heure de rendez-vous sur la station.

qeylIS lorQoD je lut ja' QIvat - Krivat conte : La légende de Kahless et LorkrodLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant