20

2.3K 382 14
                                    



Une semaine après l'opération d'Aliou Kébé Sidibé, il était toujours dans le coma. Mais était en "vie" ce qui importait le plus la famille. La tension était assez remontée dans la maison parce que les deux frères se disputaient sur les volontés de leur père. Amir accusant son frère Abdel de ne pas mettre plus de pression sur son fils pour épouser sa fille. Et pour Amane c'était trop.

- Ne peux-tu pas le lui imposer ?! Abdel c'est la décision de notre père bon sang !

- Si lui même ne lui a pas imposer cette décision je ne vois pas pourquoi je le ferai Amir. Et puis je ne vois pas en quoi cela t'importe de voir cette union se faire. Ça ne concerne qu'eux deux.

- C'est ma fille ! Dis lui que tu le déshérite s'il n'accepte pas et c'est régler. Et fais le réellement s'il insiste à refuser.

- Es-tu normal ? Suis-je fou pour imposer et de surcroît faire du chantage à mon propre fils ? Tu me demande de déshériter quelqu'un que ton propre père à honorer en lui léguant un héritage comme s'il était un frère pour nous alors qu'il l'est de très loin, c'est son petit-fils, il en est plus conscient que moi. Et puis au lieu de venir me déranger va tenir tête à ton père si tu peux ! Décidément tous les moyens sont bons pour toi !

- C'est de la vie de ma fille qu'on parle.

- Ta fille est assez grande non ? Si toi tu juges bon que tu dois toujours t'immiscer dans sa vie et prendre les décisions à sa place ça n'engage que toi. Mon fils il est majeur et assez intelligent pour prendre ses propres décisions.

- MAIS QUE DIABLE VOIS-TU EN CE GARÇON QUI N'EST MÊME PAS DE TON SAN...

- JE T'INTERDIS DE TERMINER TA PHRASE AMIR SINON JE TE JURE QUE JE NE RÉPONDS PLUS DE MOI !

- ...

- AMANE SIDBE EST ET RESTERA À JAMAIS MON FILS ET ÇA TU N'Y PEUX ABSOLUMENT RIEN. JE NE VEUX PLUS JAMAIS T'ENTENDRE SORTIR UNE TELLE BASSESSE EST-CE QUE C'EST CLAIR AMIR ?

Amir Sidibé regarda son frère, il avait oublié qu'il y a des années de cela ce dernier avait interdit à quiconque de dire qu'Amane n'était pas de son sang. Et cela avait réellement dégénéré depuis le jour où Coumba la femme d'Amir a traité de Batard Amane quand il n'avait que 5ans devant des enfants. Chose qui a humilié le petit qui est allé les larmes aux yeux voir sa mère. Cet incident avait fait des ravages dans la famille à l'époque, Asma a beaucoup souffert de ça parce que sa belle-sœur la rabaissait et humiliait son enfant devant les autres. Abdel n'ayant pas du tout avalé ça avait peter un câble et avait fait un énorme scandale n'hésitant pas à descendre la femme de son frère en insulte. Depuis ce jour il a juré qu'aucun membre de sa famille ne devait traité son fils d'étranger car pour lui c'était son fils et son père était de son côté et a toujours défendu le petit car après tout ce n'était qu'un enfant.
Il se rendit compte que s'il ne faisait pas attention il allait réveiller le démon qui dormait en son frère, car oui, Abdel Aziz pouvait avoir un tempérament très très désastreux quand il s'énerve. Donc pour ça il est parti le laissant seul dans son bureau.
Le soir dans leur chambre, Abdel Aziz fit part à sa femme de ce que son frère avait dit. Abdel malgré tout aime énormément Asma. Il l'avait vu et aimé naturellement, en voulant toujours la protéger sans savoir pourquoi exactement et il l'a épousé et l'a respecté jusqu'au jour d'aujourd'hui durant toutes ces années d'union. Chose qu'elle lui rend, car Asma est infiniment reconnaissante envers son époux pour tout ce qu'il a toujours fait pour elle. Avec sa mauvaise expérience dans son premier mariage, elle ne pensait pas pourvoir se remarier un jour. Elle en a eu la phobie du mariage mais Abdel est entré dans sa vie et a complètement changé sa vision des choses. Et rien que pour ça elle ne pouvait pas voir son mari se déchirer avec sa famille ainsi, elle ne dit rien et enlace simplement ce dernier tout en se disant qu'elle parlerait à son fils...

Braise de feuOù les histoires vivent. Découvrez maintenant