²

26 9 7
                                                  


La blonde claqua la portière et se laissa tomber dans le vieux siège. Dehors, la lumière baissait lentement, le ciel teinté de divers tons chauds flous.

-Putain, j'en ai marre des cours, si seulement il pouvait y avoir un truc qui fasse en sorte que le lycée s'arrête pendant quelques semaines...

Son camarade lui tendit une bière pleine, qu'elle attrapa dans un petit mouvement sec.

-Il s'est passé quoi aujourd'hui ? Encore ces putes ? Ou les profs ?

Elle leva les yeux aux ciels, et apporta la bouteille d'alcool à sa bouche dont elle avala une gorgée du contenu, qui lui brûla la gorge, elle grimaça.

-Tout, le stress, ces pouffiasses qui me traitent de pute alors qu'elles se tapent plus de mecs en une semaine que moi en un mois, ses profs de merde qui font des remarques sur ma tenue. Ces cons pas ouverts d'esprit, ils méritent d'aller- Moi je risque d'aller en enfer, alors qu'ils aillent dans un endroit pire que l'enfer ! Tiens, t'as mis des lanternes ?

Il rigola, amusé par la contradiction de ses paroles dures et de son esprit doux. Il ne comprenait pas pourquoi les gens s'en prenaient tant à elle, elle était pourtant si gentille quand on la connaissait bien, pas très causante certes, mais gentille. C'était à cause de la société, de ses préjugés. De juger les gens à leur apparence. C'était pour se protéger qu'elle avait pris pour habitude de se renfermer, d'être froide, de ne s'attacher à personne. Parce que ça valait mieux de blesser les autres avant qu'ils nous blessent. Elle voulait juste se protéger, oui. Et c'est pour ça qu'elle avait pris l'habitude des relations sans lendemain aussi, à quoi bon s'attacher si ce n'était que pour un soir ? Mais lui, il avait été l'exception. C'était aussi censé être sans lendemain, mais il s'est avéré qu'ils ont discutés plus que prévue, qu'ils se sont trouvés des points communs, et qu'il ne jugeait pas vraiment, qu'il était plus authentique. Alors ils sont devenus amis, mais il était plus âgé qu'elle, et ses études étaient bientôt finis, alors elle s'est retrouvée seule dans cette jungle qu'ils appellent lycée.

-C'est finis maintenant, t'es plus avec eux là, t'es avec moi, laisse la colère partir.

-T'as raison. Ils se turent quelques instants, puis elle reprit, t'as déjà séché les cours ?

-Bah oui, pas toi ?

Elle eu un mouvement de recul, qui fit un son horriblement bruyant par la matière du siège.

-Non, t'es fou, j'pense à mon avenir moi !

-Ce n'est pas une journée qui va changer grand-chose. Tu veux faire quoi comme métier toi ?

Elle regarda en souriant par la fenêtre, alors qu'on n'y voyait plus rien, c'était le noir complet à l'extérieur, seule les lumières orangées des lanternes empêchaient les ténèbres d'inonder leur espace.

-Musicienne ! Je veux faire ressentir des choses aux gens quand ils écoutent ce que je fais !

MOELà où vivent les histoires. Découvrez maintenant