16

2.3K 383 8
                                    



- Non Oumou je ne suis pas d'accord ! Je ne rentre pas dans des magouilles pareilles, comment veux-tu accepter cette demande sans en parler à la principale concernée ? C'est hors de question !

- Bachir mon chéri, tu ne comprends pas que ce que j'essaye de faire c'est pour son bien ? Je t'ai déjà expliqué son ressenti ! Elle n'a aucun homme dans sa vie je lui ai demandé personnellement et elle me l'a confirmé. C'est à nous de lui trouver un mari.

- C'est ce que je t'ai dit, je n'ai pas de problème avec tout ça. Ce que je veux c'est que tu l'appelles ici, on lui parle de la situation et on lui demande de faire un choix c'est tout.

- Ce n'est pas la peine, Hassan et elle se sont rencontrés au mariage d'Aissa et ils se connaissent déjà raison pour laquelle il veut faire d'elle sa femme. Bachir tu dis très souvent que je ne me préoccupe pas assez d'elle sois disant parce que je ne la considère pas comme ma fille, maintenant que je me mêle de son avenir en voulant lui arranger le meilleur parti qui soit, pour qu'elle se marie tu es là parler une autre langue !

- Ce que je t'ai dis est claire. Je vais faire du sport, prépare moi du thé avec de la citronnelle et du gingembre à mon retour.

Bachir Sangaré se leva alors pour quitter la pièce laissant son épouse mécontente. Mais bon, Oumou Diop n'est pas du genre à obéir sagement à son époux. Elle prit son portable et lança l'appel de Madame Bah sans perdre de temps. Celle-ci lui répondit au troisième bip sonore.

- Allô ? Oumou, ma belle comment ça va ?

- très bien hamdoulillah, et toi Madame Bah comment va Monsieur Bah et les enfants ?

- tout le monde va bien Dieu merci.

- ok hamdoulillah, enfaite j'ai parlé avec Bachir de la demande de mariage tout à l'heure.

- Ah bon ? Et bien ça tombe bien Hassan m'en demandait des nouvelles il y'a quelques minutes et puis son père également souhaite savoir où en sont les choses !

- Qu'il ne s'inquiète pas, il a déjà sa femme.

- Ahhhh hamdoulillah ça c'est une très bonne nouvelle ! Je suis très contente, alors quand pourrons-nous nous voir pour en parler officiellement ?

- Dès demain après-midi in sha Allah tu peux passer à la maison et nous en discuterons.

- D'accord pas de problème, donc à demain in sha Allah.

- Ok Madame Bah, bisous.

- bisous, bye.

Elle raccrocha toute satisfaite. Elle n'arrivait plus à faire la misère à Sadate car depuis que celle-ci lui a sauvé la vie elle se retient. Cela ne voulait pas dire qu'elle voulait toujours d'elle dans sa maison et dans sa vie.

Sadate Sangaré

- je t'assure que je ne veux pas porter ces talons Safia tu es bien gentille de m'offrir ce cadeau mais vraiment j'en ai la flemme !

- moi je les trouve belles perso, Aida fais un effort c'est le jour de ton mariage quand même.

- non Sada c'est trop !

- waw Aida tu ne vas donc jamais changer ? Je vais le dire à tata Asma.

- Safia tu ferais mieux de t'occuper de ton Izak deh, lui il n'a pas une belle mélodie en bouche avec ses menaces de virer en polygamie !

- Dieu m'en garde, Izak dit toujours ça quand je suis absente mais il suffit que je sois avec lui pour qu'il oublie direct !

Braise de feuOù les histoires vivent. Découvrez maintenant