Chapitre 9 le premier jour des jumeaux et Ae

22 3 2
                                                  

Les jumeaux sont tout excités à l'idée d'aller enfin à l'école mais surtout parce qu'ils vont retrouvés Ae. C'est Saint qui va les amener tous les trois à l'école, le père de Ae travaille trop loin et ça ferait lever le petit beaucoup trop tôt, puis de toute façon les enfants ont tenu à y aller ensemble. Tutor et Pete se sont levés tôt pour tout préparer pour la journée qui les attend.

Heureusement qu'ils entrent à la maternelle (enfin ce qui équivaut à la maternelle vu que nous sommes en Thaïlande), ils peuvent donc amener leurs jouets mais une fois dans la classe supérieure, ils devront être sérieux dans leurs études surtout s'ils veulent entrer dans la même université que leur père, mais ils ont encore le temps avant de penser à ça.

Il me tarde des les voir grandir et que Ae et Pete se rendent enfin compte de leurs sentiments, j'espère juste ne pas avoir à attendre jusque-là. Je sais que je ne devrais pas dire ça mais c'est plus fort que moi, il y a trop de coïncidences.

Après un bon petit déjeuner, les jumeaux partent se brosser les dents et s'habiller pendant que Saint et moi préparons une petite collation pour leur pause matinale. Ils finissent à 13h donc j'irai les chercher à l'école après le déjeuner à la cantine. Certaines mingers dont je suis proche m'accompagneront, elles veulent absolument voir les enfants dans leur bel uniforme et rencontrer leur nouvel ami. Après avoir tout vérifié pour la énième fois, j’accompagne Saint et les jumeaux à la voiture avec Guenièvre à ma suite.

- Au revoir maman, dommage que tu ne puisse pas venir nous déposer avec papa, dit Pete d'une moue triste.

- Désolée mon chéri, comme je vous l'ai expliqué hier soir, je dois appeler ma correctrice pour finir de corriger mes derniers chapitres avant de les envoyer à la maison d'édition. Mais promis maman vient vous chercher à la sortie.

Dites bonjour à Ae pour moi, dis-je en embrassant mes fils sur le front.

Pete me sourit instantanément lorsque j'évoque Ae. Je m'occupe de l'attacher pendant que Saint gère son frère qui lui parle déjà de tout ce qu'il aimerait faire à l'école aujourd'hui. 

Saint me rejoint et je l'embrasse tendrement sur les lèvres pour lui dire au revoir sans oublier de lui rappeler de rester prudent sur la route, je sais que lui fera attention mais j'ai toujours peur qu'un fou ne vienne percuter la voiture. 

Je souris en retenant mes larmes, les enfants grandissent si vite !!

ma vie de familleLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant