Chapitre 8 Dimanche en famille et Ae

19 2 2
                                                  

Dès leur réveil le lendemain matin, les jumeaux entraîne Ae dans leur salle de jeux sous la surveillance de Saint qui ne se fait pas prier pour jouer avec eux. Je rigole quand je vois qu'il est pire que les jumeaux quand il passe du temps avec eux. Vous allez sûrement rire si je vous dis que c'est lui qui a donné Tutor et Pete comme prénoms aux jumeaux, quand je lui ai demandé pourquoi, il a répondu que c'était parce qu'il savait que j'avais adoré ces personnages et que c'était sa façon de me faire honneur.

Je sais qu'un jour nous dirons aux enfants d'où viennent leurs prénoms. Si Pete sort avec Ae comme je le pense, ça risque de lui faire un choc et j'espère qu'il ne pensera pas que je l'ai poussé dans cette relation.

Je ne peux m'empêcher de sourire et de me dire combien j’ai une famille merveilleuse. Même si Ae n'est pas notre fils, nous le considérons comme tel. Je me tire de mes réflexions afin de pouvoir faire ce que j'avais prévu la veille au soir : clôturer mon roman "Mathilda Rosa et son destin". Je m'installe donc confortablement à mon bureau accompagnée des mes fidèles compagnons, à savoir Akira une perruche de type calopsitte élégante et ma chienne Guenièvre, un griffon belge, qu'on appelle souvent Gwen.

Je ne vois pas les heures passées quand j'écris, quand je termine enfin le dernier chapitre du roman, je m'aperçois avec surprise que c'est l'heure du déjeuner. Je prends quand même soin d'envoyer mon écrit à ma correctrice et de remettre Akira dans sa volière avant d'aller voir ce que font les garçons et pour leur demander si un plat en particulier leur ferait plaisir. Je monte rapidement à l'étage, Gwen sur mes talons. Pete l'adore, elle est très protectrice envers les enfants  elle n'a jamais cherché à les mordre même quand ils étaient un peu "brut" avec elle quand ils étaient petits. Quand j'arrive discrètement à la porte de la salle de jeux, je m’appuis contre le montant et souris à la scène qui s'offre devant moi, Saint joue avec les garçons qui rigolent à gorge déployée. Pete remarque ma présence ainsi que celle de Gwen.

- Maman ! Gwen ! s'écrie-t-il en venant glisser une de ses mains dans la mienne et tenir la chienne de l'autre pour que nous entrions avec eux dans la pièce.

Maman vient voir les jolis dessins qu’on a fait avec papa, poursuit-il en me tendant les feuilles.

Je les complimente et leur dit que je vais accrocher leurs dessins dans mon bureau pour m'aider à trouver de l'inspiration quand j'écris. Saint m’embrasse sur la joue et m'annonce qu'il descend se charger de préparer le déjeuner, je propose donc aux enfants de descendre avec moi pour regarder un dessin animé.

Les enfants passent tout leur temps ensemble, ils redoutent un peu l'arrivée des parents de Ae et de devoir se séparer. J'essaie de les rassurer en leur disant qu'ils se verront demain à la rentrée des classes car le destin a voulu qu'ils soient inscrits dans la même école.

ma vie de familleLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant