Préquel

67 6 4
                                    

Le prequel et le prologue fournissent des éléments de contexte.
L'histoire commence réellement au chapitre 3 "l'événement".
La lecture peut commencer directement à ce chapitre.

Professeur Irlin BLEISH

Encore de nos jours, des chercheurs hors normes persistent dans l'expérimentation et l'étude de phénomènes non conventionnels.

En Inde un chercheur (Irlin BLEISH) qui étudiait les effets des mantras constate certains effets à peine perceptibles mais qui ne peuvent avoir d'explication rationnelle et déterministe selon les connaissances actuelles de la science. Seule une transcription des effets quantiques observés et démontrés à l'échelle atomique et transportés à l'échelle humaine pourrait apporter des éclaircissements sur les observations effectuées.

BLEISH poursuivit ses investigations et il constata, à l'aide de mesure sur l'activité cérébrale, que les mantras induisaient, dans des conditions précises, des schémas électro-biologiques récurrents. Et, selon ses observations, à ces schémas particuliers correspondaient très souvent des effets inexplicables par la physique moderne.

Les statistiques d'observations étant incontestables. Elles démontrent une corrélation certaine entre les schémas et les effets observés.

Cette corrélation fut appelée l'effet BLEISH. Néanmoins sur la population soumise aux mesures, l'effet BLEISH n'est observé que sur un très faible nombre de sujets.

Toujours selon les observations, il n'y a aucune corrélation entre la pratique quotidienne et intensive de la méditation et l'effet BLEISH.

Poursuivant ses observations, Irlin BLEISH réussit néanmoins à faire apparaître une légère corrélation entre l'observation de l'effet BLEISH et des sujets hyper sensibles. Cet effet est observé bien plus souvent avec des sujets introvertis, hypersensibles et les femmes enceintes que sur les autres catégories de sujets dits normaux.

Lors d'une de ses dernières interventions, le professeur BLEISH disait que ses constatations tendaient à montrer que sur les deux groupes d'essai, le groupe ayant les sujets les plus sensibles commençait à maîtriser les effets induits à très petite échelle. Par contre l'autre groupe, moins sensible, commençait juste à provoquer des effets observables.

Irlin BLEISH décrivait son phénomène comme une modification globale et localisée des probabilités quantiques. Ce qui permettait que des phénomènes et des situations quasiment improbables soient observés.

Suite à sa dernière intervention une fronde opposée discrédita Irlin BLEISH et ses expérimentations. De nombreux savants démontrèrent qu'il était impossible de modifier les probabilités quantiques au point d'en observer la manifestation directe à notre échelle.

Certainement en réaction à cette fronde, Irlin BLEISH s'enferma dans un mutisme médiatique total durant des années.

Mais voilà qu'il refait parler de lui à la une de tous les journaux. Son laboratoire fut ravagé et aucune des recherches menées ne permit de retrouver le professeur, ses sujets ou les relevés d'observations qu'il a effectués.

La thèse officielle retenue est que le professeur BLEISH était un charlatan qui espérait pouvoir obtenir des financements soit disant pour l'aider dans ses recherches et que voyant son échec, il décida de quitter la partie en se dissimulant dans l'espoir d'échapper à d'éventuelles poursuites.

La réalité est tout autre. Mais personne ne la connaît.

Le projet du professeur BLEISH a été au-delà de ses espérances. Seulement, pris dans sa curiosité et sa soif de découverte il ne remarqua pas que les deux groupes de sujets étaient rentrés en concurrence.

Under A Killing ISS (Sous une ISS meurtrière)Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant