141.Ezra

103 7 3
                                                  

J'attendais Lena qui devais me rejoindre d'une minute à l'autre. Nous avions prévue de nous amuser un peu. Alors que je désespérai de la voir arriver un jour, elle débarqua accompagnée d'un groupe de mecs les plus canon les uns que les autres.

 - Salut Ez, s'exclama t-elle. Je te présente mes potes, je connais pas encore tout leur prénoms me susurra t-elle à l'oreille avant de rigoler.

Je riais doucement et salua les mecs timidement.

- Alors qu'est-ce qu'on fait ? je- demande

- Hm.. ça ne te dit pas de te défoncer, mais genre à la limite de sombrer ?

- T'es sure que tu veux faire ça Lena ? Je ne veux pas que tu foutes ta vie en l'air plus qu'elle ne l'est déjà. Déconne pas. 

Au même instant mon téléphone vibra au creux de ma main. Je jetai un coup d'œil, pour constater que Tony m'appelais. Mais je décidais de ne pas décrocher.

 -Bon ok, mais un joint ?

- Ca marche, Je répond

Elles s'asseyèrent en rond près de moi, et on s'échangea des pilules, des joints, tout ça pour finir tous morts comme jamais. J'étais la plus consciente de tous.

 - Je pense que je vais rentrer les gars, déclarai-je. Il se fait tard.

- Ok, on se refait ça quand tu veux, cria Lena.

- Ouais, puis la prochaine fois tu me feras une petite branlette hein, dit Dimitry, l'un des garçons. 

Je fronçais les sourcils, répugnée par sa réflexion, et tournai les talons heureuse de m'enfuir. Lena est une bonne compagnie quand il s'agit de déconner, mais je me rends compte qu'on est définitivement pas pareilles. Elle ne pense qu'a s'amuser et ne veux pas s'en sortir, et moi même si j'ai un peu de mal, j'essaie de m'accrocher à la vie.

J'entrais dans l'appart, et balançai mon sac quelque part dans l'entrée. Je relevai mes cheveux en un chignon vite fait, et m'empressai de me crouler dans la douche pour sentir l'eau chaude me détendre.

- C'est Tony.

 Stupéfaite je ne sais d'abord pas quoi répondre. Pourquoi Tony me rend-il visite à cet heure-ci ? Finalement je lui ouvre, quelques minutes plus tard il est sur mon palier et je le fais entrer.

Il commence à enlever son blouson et le balance sur le canapé. 

- Tu veux boire quelque chose ?

Me dirigeant vers le petit réfrigérateur, j'en sors une bouteille.

- Je n'ai pas grand-chose, du jus d'orange ça t'ira ?

- Non, merci.

Il me regarde avec ses yeux qui pourraient forcer n'importe qui à faire n'importe quoi. Je décèle dans son regard beaucoup de calme et d'autorité... Il a quelque chose qui vous oblige à obéir, à le respecter. Quelque chose qui me fait peur.

- D'accord

- Pourquoi tu n'a pas répondu à mes appels? Il s'avance jusqu'à ce que je puisse sentir son souffle sur mon visage.

 - Réponds moi quand je te parle, cria t-il en m'attrapant le bras.

- Aïe, lâche moi !

Tony puais l'alhcool et la fumette à plein nez et Il ignore les regards noirs que je lui lance et commence à parler.

- Tu as bien changé Ezra.

Juste entre amoureux |●TERMINÉELà où vivent les histoires. Découvrez maintenant