136.Ezra

131 10 4
                                          

Je me réveille d'un seul coup. Mon prénom résonne dans la pièce. Mes mains se mettent à trembler, tout mon corps, en faite. Quand je réalise que celui de mon amie gît sur le sol. 

Je l'ai vu s'écrouler devant moi. Je l'ai vu renifler cette merde et se raidir brutalement, tomber, blanche et sans vie. J'ai tout vu. Je n'ai rien fais. Et je suis là, comme une conne, à regarder Adam lui sauver la vie.

-Ezra putain ! Il répète, Prends le téléphone je t'en prie !

Comme une automate, je me dirige vers Matt. 

Je lui prends le téléphone des mains sans rien comprendre. Comme si je m'étais enfermé dans une bulle pour ne rien ressentir. Je réponds à toutes les questions des ambulanciers. Mon nom, l'adresse, les drogues, les doses, l'alcool. Je sais tout. Normal. J'ai pris les mêmes choses, ça pourrait être moi, sur ce sol.

Je réponds à tout.Sans aucun sentiment. Je suis vide, complètement vide. Je reste au téléphone pendant qu'on essaie de me rassurer. Mais ça ne sert à rien. Je ne suis pas inquiete. Je n'ai pas peur. J'ai juste rien. Un vide immense dans l'estomac, dans la tête, dans le cœur. Je ne veux pas me réveiller. 

Je veux rester comme ça.

Je vois qu'Adam s'épuise avec le bouche à bouche. Et je ne fais rien. Je répète bêtement ce qu'on me dit au téléphone. Qu'ils vont arriver. Dans dix minutes. Dans cinq minutes. Continuez comme ça, c'est bien, ça va aller. Personne ne m'écoute. Personne ne me croit, probablement. Parce que ça ne va pas aller. Une overdose, ça ne va jamais, n'est ce pas ?

Matt s'est calmé, il tient la main de Lena. 

Je dis qu'ils sont là dans deux minutes. Ne paniquez pas. Ils arrivent. Adam se relève. Il regarde Matt, lui demande si il sait faire le bouche à bouche. Il répond oui, lui donne sa place. Je ne comprends pas pourquoi. Il se relève, tout doucement, il se rapproche de moi. Un air inquiet dans les yeux. Je demande deux secondes à mon interlocuteur.

-Qu'est ce qui se passe ? Je murmure.

-Je dois partir.

Ça me frappe dans l'estomac, d'un seul coup, je reste sans voix.

-Je.. Reprends t-il mal à l'aise, Va y avoir les flics, les pompiers. On ne peut pas.. Les gens ne peuvent pas le découvrir comme ça. Surtout ma mère.On a fait une connerie cette nuit...

- Non, je souffle, comprenant enfin où il veut en venir, Non, non, non, tu ne peux pas me laisser, NON !

J'entends dans le téléphone qu'on me demande si ça va et j'ai bien envie de répondre non à cette connasse mais Adam ne m'en laisse pas le temps.

- Ezra, les secours vont arriver, tout va bien se passer.

-NON !

-Tu diras que c'est Matt qui a fait le bouche à bouche. Tout va bien se passer.

-NON !

-Écoute moi.

-NON, NON, NON, je répète, les larmes au bord des yeux.

Parce que ça arrive, tout d'un coup, la réalité. La violence de tout ce qui vient de se passer m'éclate à la gueule. Lena est en train de crever sous mes yeux. Et j'ai putain de mal de tout ça. Et je ne veux pas qu'il parte.

- Je t'en supplie, je chiale, Pars pas.

- Appelle le foyer, explique leur ce qui viens de ce passé.

Juste entre amoureux |●TERMINÉELà où vivent les histoires. Découvrez maintenant