La fine typographie

266 7 6

Pour bien mettre en pages un roman, il y a les grosses choses, que tout le monde remarque: la police, la taille du texte, les espaces blancs. Et il y a les petites choses.

C'est souvent là que ça se gâte, parce que des petites choses, il y en a beaucoup. Pire, plein de gens bien intentionnés vont vous donner des conseils tout de travers. Pourquoi? Parce qu'ils travaillent avec un vulgaire traitement de texte et que les petites choses, la fine typographie, le traitement de texte, lui pas savoir, lui pas capable.

Mais vous, vous avez un vrai outil de mise en pages, et vous voulez bien faire? Alors on va tout de suite oublier les règles simpliste à la «une espace avant la ponctuation double» et on va tout passer en revue.

Quelques malentendus sur la typographie fine

Espace avant la ponctuation, quelle est la règle?

Quelques sites vous donnent un truc: espace de ponctuation double (comme !, ? ou égale espace avant (certains, conscientieux, ajouteront «insécable» pour faire croire qu'ils savent de quoi ils parlent), dans les autre cas (un point ou une virgule, par exemple) pas d'espace. Hum!

Machines arrières toutes, s'il vous plaît.

Il s'agit là de normes françaises (comme dans France) qui s'appliquent au traitement de texte. Il n'y a rien de mal à être Français mais, chauvinisme à part, je préfère les règles québécoises en ce qui a trait au traitement de texte. Quant il s'agit d'imprimerie, je préfère les règles, les vraies.

Vous ne devez pas baser votre mise en page sur des pis-aller construits pour pallier les manques des traitements de texte (et surtout pas en fonctions des normes caduques de la machine à écrire). Vous utilisez un vrai logiciel me mise en page, non? Alors utilisez les vraies normes. Vous les trouverez dans le Ramat de la typographie, que je vous recommande.

Le seul signe de ponctuation qui nécessite une espace avant lui est le deux points. Il s'agit généralement d'un espace d'un quart de cadratin, qui aura la particularité de ne pas s'étirer si on justifie le texte (ce détail a son importance, comme on l'a vu dans le chapitre sur la justification).

Les autres «caractères doubles» pour continuer à utiliser cette nomenclature arbitraire, peuvent être utilisés avec une espace fine (la valeur de l'espace fine varie entre le quart et le sixième de quadratin). Comme le quart de quadratin, l'espace fine ne grandira pas en cas de justification du texte. Cela a son importance: ainsi, le signe de ponctuation reste visuellement attaché à la phrase à laquelle il appartient.

La manière la plus simple d'insérer une espace fine avant les signes de ponctuation double? Un bon vieux rechercher-remplacer. Cinq minutes, et c'est terminé. Attention toutefois de ne pas glisser deux espaces, fines ou non, à la suite l'une de l'autre.

Car l'espace est votre ennemie, bonnes gens! Souvenez-vous de la justification et de ses pièges. Un «;» flanqué de deux espaces, prêtes à s'élargir au moindre caprice, attire les lézardes comme un paratonnerre attire les éclairs. Quand un signe de ponctuation recquiert une espace avant lui, il ne sagit jamais, jamais d'une espace justifiante. Souvenez-vous : l'espace justifiante est prête à s'largir au moindre prétexte.

Notez que la même constatation est vraie pour les espaces qui bordent l'intérieur des guillemets: mettez des espaces fines, surtout pas d'espaces justifiantes.

Et les fins de phrases?

La typographie anglaise exigeait traditionnellement une espace d'un cadratin après une phrase. Cette règle est restée la norme jusqu'à l'avènement de la photocomposition. La dactylographie a reproduit cette règle du mieux qu'elle le pouvait, en mettant deux espaces après chaque phrase. Avec la photocomposition, le cadratin après la phrase a disparu, mais l'usage s'est perpétué en dactylographie. Il faut y mettre fin. L'usage a changé, et la dactylograhie elle-même se rapproche toujours davantage de la mise en pages typographique. En conséquence, il ne faut jamais mettre deux espaces côte à côte. En quatorze ans de métier, je n'ai jamais vu une exception à cette règle. Tiens, faites-tout de suite un petit «rechercher-remplacer» pour vous en débarraser.

Mise en pages d'un romanLisez cette histoire GRATUITEMENT !