Le cas spécial du Times et du Times New Roman

247 5 0

C’est heureusement rare, mais quelques monteurs utilisent encore du Times New Roman pour la mise en page des livres.

J’ai déjà expliqué ailleurs les raisons pour lesquelles le Times New Roman est un mauvais choix. J’ajouterai que c’est une police conçue à la base pour un journal, imprimé sur un papier poreux sur des presses rotatives. Les livres, surtout de nos jours, sont imprimés dans de bien meilleures conditions, et ne nécessitent donc pas un tel contraste entre les pleins et les déliés.

Il y a des raisons pour choisir le Times New Roman. Certaines sont bonnes, je dois l’admettre, d’autres sont mauvaises. Passons-les en revue.

Times New Roman est une fonte très lisible

Oui, mais d’autres fontes sont plus lisibles: Garamond, Caslon, Baskerville, Minion, Janson, Bembo, Palatino, et j’en passe.

J’aime cette fonte, elle me rappelle mon secondaire

Eh oui, nous avons tous utilisé abondamment le Times New Roman. Elle fait très bien le travail (quoique d’autres le font mieux). Mais c’est justement le cas de tout le monde. Tout le monde associe le Times New Roman à quelque chose, et ces choses sont des feuillets paroissiaux, des affiches de chats perdus et des rédactions obligatoires. On reconnaît le Times New Roman. Le lecteur la reconnaîtra aussi. Au moment de consulter le livre sur les étalages, il se dira «tiens, un livre monté comme un feuillet paroissial».

Personne ne voit la différence

C’est comme ça que vous faites vos choix professionnels? Pourquoi passer une demi-seconde à changer la fonte par défaut, alors que personne ne fait la différence? Vous allez aller loin dans la vie avec une telle philosophie.

Le choix de la police de caractère est la décision la plus déterminante quand on monte un livre. Si vous passez cette étape sous prétexte que «personne ne voit la différence», excusez-moi, mais il y a de fortes chances que le reste des aspects soient traités avec la même désinvolture. À tout hasard, reprenez un livre que vous avez monté et cherchez un peu. Je ne serais pas surpris qu’on y trouve des veuves et des orphelines, que les dialogues ne soient introduits que par des demi-tirets et que les alinéas soient trop courts. C’est le cas du livre que j’ai sous les yeux, en tous cas.

Si vous avez des ambitions professionnelles, un bon truc est de travailler en professionnel.

Times New Roman permet de placer plus de texte dans le même espace

Voilà la seule bonne raison d’utiliser le Times New Roman. Surtout pour les ouvrages en format poche. Pour les grands formats, sa chasse étroite le disqualifie d’emblée, car elle donnera des lignes trop longues.

En effet, le Times fut créé pour glisser un maximum de texte dans les colonnes étroites du journal du même nom, tout en gardant une lisibilité maximale… dans le contexte d’un journal.

Si pour vous cette chasse est votre critère principal, ce qui est légitime, j’ai un petit truc pour vous: l’admirable fonte Minion, dessinée par le très renommé Robert Slimbach, a exactement la même chasse que le Times New Roman, tout en ayant une élégance complètement incomparable. Oui, exactement. Si vous avez monté un livre en entier en Times New Roman, tout en soignant les césures et en protégeant la veuve et l’orpheline, vous pouvez tout convertir en Minion et ce travail sera sauf.

Elle n’est pas belle, la vie?

Mise en pages d'un romanLisez cette histoire GRATUITEMENT !