Epilogue

7 2 0
                                    


Ils restèrent longtemps silencieux à regarder l'écran de l'électrocardiogramme. Ils espéraient tant s'être trompés, que ce n'était qu'un cauchemar et qu'ils allaient se réveiller. La jeune femme venait de mourir sous leurs yeux impuissants. Elle avait paru heureuse et presque apaisée alors qu'elle était au seuil de la mort.

Avait-elle seulement compris qu'elle était entrain de mourir ? Pourquoi avait-elle eu ce geste inconscient ? Que pouvait-il bien lui être passé par la tête ? Comment avait-elle fait pour se retrouver à cet endroit ?

Toutes ces questions qui n'auront jamais de réponse. Nul ne pourra jamais savoir les raisons de ce geste complètement insensé. Il y avait fort à parier que le docteur Beckett ne puisse jamais s'en remettre. Elle faisait partie de son staff de recherche et même s'il n'était pas son chef direct, il appréciait de travailler avec cette discrète technicienne. Il la côtoyait depuis son arrivée avec le premier groupe de renfort terrestre et il ne pouvait se résoudre à croire qu'elle puisse avoir des sentiments à son égard.

Dans la petite chambre, où l'électrocardiogramme annonçait un plat irréversible, le personnel soignant commença son ballet funèbre. Pour eux, le travail continuait et ils ne pouvaient pas se permettre de perdre une seule minute. D'autres patients, bien vivants eux, attendaient des soins. La petite troupe se dispersa lentement dans les couloirs de la cités.

Plusieurs jours plus tard, un émouvant cérémonial eut lieu dans la salle d'embarquement de la porte des étoiles Atlantes. Il y avait en première ligne, les personnes qui avaient échappées de près à la mort. Malgré leur état de fatigue, Teyla et le docteur Beckett rendirent hommage à leurs collègues défunts, debout, serrant fortement les dents par la douleur mais aussi par la tristesse.

Elisabeth Weir fit un discours poignant, mêlé de respect et d'espoir, honorant la mémoire de celles et ceux qui les avaient quittés de manière si violente.

Les cercueils traversèrent la porte au son d'une douce musique pour rejoindre la Terre où ils seraient rendus aux familles pour des funérailles en toutes intimités. Malheureusement personne ne saurait la vérité. Sur ces morts dans un programme top secret.

La tension ne retomba pas sur Atlantis. Ce qui aurait dû être un jour de liesse était plutôt un jour funèbre et il restait tant de choses à faire. Chacun reprit son travail. Jamais plus un jour de repos n'aura la douce saveur des vacances.

Jour de reposOù les histoires vivent. Découvrez maintenant