1- Un accident inattendu

19.9K 548 87

 En regardant par la fenêtre, je m'aperçus qu'il avait neigé pendant la nuit. Je courais dehors en pyjama afin de profiter des joies de la neige. J'ouvrais la porte et me précipitais à l'extérieur. Je vis alors ma meilleure amie passer devant chez moi . 

- DAMIIIIIEEEEEN !! Me cria t-elle en m'apercevant

- KLERVIIIIIIIIE !!! criais-je à mon tours..

Elle entra dans mon jardin et on se fit un énorme câlin.

- Qu'est ce que tu fous en pyjama ? Me demande t-elle

- A vrai dire, moi même je ne sais pas .. Tu veux rentrer au chaud ? Il fera meilleur qu'ici, dis-je en rigolant.

- Pourquoi pas ? Dit-elle en faisant semblant de frissoner avec un enorme sourire.

  Nous nous mimes à rire de bon coeur. J'ouvrai la porte et la laissais passer devant moi. ( Ah la ... La galanterie ... *-* ) On rentrait ensuite chez moi quand je vis alors ma petite soeur passer, blanche comme un vampire, se dirigeant vers la cuisine. Je ne me posais pas de questions, j'invitai Klervie à s'installer dans le canapé, ce qu'elle fit ensuite. Je regardai en direction de la cuisine mais je ne vis pas ma sorcière de soeur en sortir.  

- Qu'est ce qu'elle fait ta soeur ? Me demanda Klervie.

- A vrai dire .. Je ne sais pas trop ..

  J'allumai la télé quand j'entendis la pendule sonner 11 fois. Je regardai ma montre et m'aperçus qu'il était en effet 11 h. Je courrai dans ma chambre et m'habillai en vitesse.

- Tu es prêt pour aller en cours ? Me demanda Klervie
- Mais ... C'est férié aujourd'hui ...
- Ah oui ... J'avais oublié ... Et tu n'as toujours pas trouvé l'âme-sœur.  

J'étais gay, et ça, seule Klervie le savais. Même mes parents et ma soeur avec qui j'étais vraiment proche ne le savaient pas. Je ne le vivais pas très bien car je n'assumai pas tellement. J'étais timide envers les autres, que ce sois les garçons ou les filles. Ma mère me demandait souvent si j'avais des copines, mais je ne savais jamais quoi lui répondre, du coup, j'essayais d'esquiver le plus possible le sujet.

  - Non, pas encore ... Mais j'ai arrêté de chercher ... Timide comme je suis ...

- Damien, il ne faut jamais désespérer, tu m'entends . Jamais !

- Je sais bien, mais ce n'est pas toujours facile. Je ne suis pas comme notre prof en mode " Positive attitude " Je ne suis pas comme ça.

- Je sais bien que tu ne l'es pas, mais vois les bons côtés. Les gays sont mignons, gentils, drôles, attentionnée ...

- Stop tu vas me faire rougir Klervie, dis-je en rigolant  

  - Bon d'accord, j'arrête, dis-elle avec un sourire quand elle vit que je rigolais.

J'entendis sonner. Je me dirigeais vers la porte d'entrer, posa ma main sur la poignée et déclencha la porte que j'ouvris.

- Bonjour, j'ai un colis pour ta maman. Elle est là ? Me demanda la postière.

Elle, je ne l'aimais pas trop, je lui parlais un peu n'importe comment ... Une fois, je lui ai même lancer un chat sur elle tellement elle m'avait énervé avec ses questions ... Mais bon ... J'avais 9 ans à cette époque, maintenant, j'ai un peu changé, mais je ne l'aime toujours pas. En fait, je crois que je ne l'aimerais jamais ....  

  - Vous la voyez derrière moi ?! Dis-je sèchement en la regardant.
- Bon, laisse tomber petit, je repasserai.
- C'est ça, au revoir ! ET JE NE SUIS PAS PETIT ! Hurlais-je tandis qu'elle repartait

Je l'entendis marmonner quelque chose que je ne cherchais même pas à comprendre. Je claquais la porte derrière elle. J'en avais tout simplement marre de cette postière qui pour moi, me parlais mal. Je détestais qu'on m'appelle " Mon petit " Comme le faisait ma voisine qui est assez âgée. Bon, je la laisse faire, elle n'a pas d'enfant donc... Mais alors que cette postière m'appelle " mon petit " Elle pousse le bouchon légèrement trop loin ! Enfin bref, je retournai dans le canapé à côté de Klervie en faisant comme si de rien n'était  

  D'un seul coup, j'entendis ma soeur crier. Je courrais dans la cuisine, et la vis, droite comme un piquet, blanche comme un cul ( Excusez- moi de l'expression) qui ne bougeait plus. Je passais devant ses yeux, pas un seul signe de clignement des yeux. Je commençai à m'inquiéter.

- LILA REPOND MOI ! Lui criais-je

Klervie arrivait dans la cuisine, ne comprenant pas ce qui se passait. Elle vit ensuite ma soeur.

- Qu'est-ce qu'elle a ? Me demande-t-elle

- Je n'en sais rien ! Appelle vite ma mère et demande lui ce qu'on doit faire.

- Tout de suite ! Elle semblait tout aussi paniqué que moi

Elle prit mon téléphone portable et appela ma mère. Je ne les entendis pas parler, trop inquiet à regarder ma sœur qui ne bougeait plus depuis à présentes 2 minutes. Je l'entendais respirer, ce qui me rassurait un peu. Je vis Klervie composer un autre numéro. Quand elle revient vers moi, elle m'annonça que ma mère lui avait dit d'appeler une ambulance, qu'elle ferait son possible pour venir le plus vite possible.  

Gay Malgré Moi. [Terminé]Lisez cette histoire GRATUITEMENT!