09

2.5K 388 3
                                    


Ma mère m'avait dit qu'il était décédé quelques mois après ma naissance. Elle ne m'a jamais rien dit de plus sur lui, quand il est mort c'est en ce moment qu'elle et Abdel se sont mariés, j'avais deux ans.
Ma défunte grand-mère maternelle m'avait dit que mon père biologique était allé en Éthiopie, oui car ma mère est éthiopienne, pour travailler avec mon oncle et c'est là qu'il a vu ma mère et voulu faire d'elle sa femme. Son frère qui est mon oncle l'aurait alors forcé à se marier avec lui croyant qu'il était un riche commerçant d'or arabe, leur père n'étant plus, les décisions lui revenaient. Et ma mère n'avait pas le choix que de l'écouter.

D'après ma mamie, ma pauvre mère a eu une vie très difficile là-bas, car c'était tout autre chose, elle n'est pas rentrée dans les détails, je ne sais pas exactement ce que ma mère a dû vivre. Elle même en personne ne m'a jamais parlé de cette histoire et je n'ose pas lui demander. Car la première fois que je l'ai fais, qui fut d'ailleurs la dernière, elle m'avait bastionné comme pas possible, je n'avais que 9 ans.

Quand il est décédé, elle est revenue avec moi en Éthiopie et c'est là qu'elle s'est remariée avec celui que j'appelle papa. Celui qui m'a élevé comme son propre fils, il m'a tout apprit et m'a tout donné. Et moi je le respecte et lui est à jamais redevable pour ça.

Cinq ans après ma petite sœur est née, Aïda, et c'est la seule que j'ai d'ailleurs. Nous sommes deux. Elle et moi c'est pour la vie, c'est vraiment la prunelle de mes yeux après ma mère, nous avons toujours été proches, complices, je lui dit tout et elle aussi elle sait tout de moi. Donc même si elle a fait une erreur et qu'elle a eu un enfant hors mariage, je ne lui ai jamais tourné le dos et je ne le ferai jamais.

Après son bac papa l'a envoyé en France et deux ans après elle est tombée enceinte, elle a voulut se marier avec le père de son enfant depuis le début de leur relation mais les parents ont refusé disant qu'elle était encore jeune. Et après qu'elle fut tombée enceinte ils ont voulu trop parler ici. J'ai été le premier de la famille au courant, et j'avoue que j'ai eu envie de tuer ce connard d'Ibrahima, ça m'a foutu la haine qu'il ait touché ma sœur sans l'avoir marié !
C'était le chaos quand je l'ai annoncé à ma mère, et quand papa l'a su, eh bien ce fut une catastrophe mémorable. Aida avait tellement peur qu'elle a coupé les liens elle même. Mon père avait dit qu'il ne lui pardonnera jamais et il ne lui parle plus depuis.

Pourtant quand je parle avec mon neveu en FaceTime je le lui passe, parfois c'est lui même qui me demande d'appeler. Ils se connaissent, car sa mère lui dit que c'est son papi et même moi je parle de l'un à l'autre, mais à chaque fois qu'Aida prend le téléphone il le dépose sans rien dire. En plus le gosse est son homonyme, et le petit n'a que un an et quelques mois. Maman quant à elle a fait la paix avec sa fille depuis le jour de l'accouchement. Quand je lui ai annoncé que Aida était à l'hôpital depuis 24h, elle avait prit le premier vol pour Paris. Mdr je me rappelle que ce jour elle et papa se sont défiés, sauf que cet homme aime tellement sa femme qu'il ne peut rien lui refuser et il faut dire aussi que maman ne se laisse pas faire. Quand il a crié ce jour, elle a crié aussi ! J'ai beaucoup aimé, ma sœur avait besoin de sa mère.

De toute façon, Aida me manque et Abdel aussi. Depuis sa naissance je n'y suis allé que deux fois et c'était de courte durée. Donc je vais tout faire pour qu'ils reviennent et que papa laisse enfin Ibrahima épouser ma sœur car il n'attend que ça, même s'ils ont un enfant, ils ne vivent pas ensemble. Eh oui c'est moi qui ait ordonné cela, Aida est ma petite protégée mais elle a aussi peur de moi. Quand je lui dis non, c'est non. Et j'avais aussi passé le message à Ibrahima, lui, je lui fracasse les jambes sans chichi s'il la touche. La première fois il a échappé belle...

Braise de feuOù les histoires vivent. Découvrez maintenant