vii

89 27 12
                                                  

l'automne prit place, l'illusion de l'été se termina, arrachant nos cœurs brûlants l'un de l'autre

je regretterai nos nuits passées ensemble et cet amour rencontré par hasard, un soir de juillet

j'espère te recroiser au détour d'une rue de paris dans dix ans pour t'aimer pleinement et pour reboucher le trou béant dans mon cœur

cette fois ci on attendra la lune pour qu'elle puisse faire l'amour avec nous

fin

jouissance orangéeLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant