106.Ezra

175 14 1
                                          

J'ai réussi à ne rien dire. Si j'avais parlé et tout avoué, que me serait-il arrivé ? Ils se seraient tous regardés entre eux, ils auraient hoché la tête et lancé une procédure d'internement. Interner une folle serait devenu leur mission. Je n'ai pas envie de rentrer à la maison,  j'ai envie de rester avec lui.

En plein centre ville avec Adam, nous venons d'entrer dans un magasin de vêtements. Il me prend par la main et embrasse ma joue. Je me dirige vers le rayon des femmes et Adam reste toujours à mes côtés. Je regarde des vêtements, je crois qu'aucun ne me plaît pour l'instant.

- Tu as mal quelque part ? Tu veux qu'on rentre à la maison? Dis moi tout.

- Non. On est bien là je crois. Je suis juste un peu fatigué ...

- Ok. Au moindre problème, dis le moi d'accord ?

J'acquiesce.

- Je... je vais faire un tour au rayon enfant. Tu sais, juste pour voir...., je demande toute hésitante.

- Ne nous fais pas une dépression mon amour, il dit il légèrement. Ezra, je pense que c'est une mauvaise idée. Sérieusement ça ne t'aidera pas.

- Juste, jeter un coup d'œil. S'il te plaît....

- D'accord... il finit par dire.

Je me détache de lui et ce dernier scelle nos doigts. Je marche à ses côtés jusqu'au rayon enfant et je ressens d'un coup un pincement au cœur.

Je descelle mes doigts de ceux d'Adam et je m'approche d'un petit pyjama
Avec gravé: "i love mom& Dad". Je souris timidement. Je le vis mal.

- C'est mignon, il dit.

Mais je vois bien dans ses yeux qu'il le vie mal aussi.

- Je peux le prendre, je dis en désignant le pyjama

- Ez...

- S'il te plaît... Il est beau non ? Regarde. Je peux le prendre, pas vrai ?

- Je veux pas que tu te sentes mal par rapport à ça, Ezra. Sérieusement, je ne veux pas te voir au plus mal ensuite.

- Je te promets que non. J'aime juste ce pyjama.

Il capitule alors je pose mes lèvres sur sa joue. Je craque aussi par la même occasion pour des chaussons alors je les prends tous les deux. Adam est derrière mon dos à entourer ma taille de ses bras et je me dirige vers la caisse pour payer les achats.

- C'est pour bientôt, demande avec un grand sourire la vendeuse.

Je ne sais pas quoi répondre. Je fronce les sourcils et je regarde mon petit ami qui me sauve la mise en prenant la parole.

- C'est... c'est un cadeau pour des amis.

- Oh désolée. Je me disais bien que vous n'aviez pas l'air très enceinte, rajoute-t-elle en souriant.

Je crois que les larmes menacent de tomber alors je regarde le sol pour les retenir. Je donne à Adam ma carte pour qu'il paye le tout pour moi puis il me la rend et nous quittons le magasin avec nos achats.

"Tu fais pitié avec ces vêtements d'enfants, pauvre de toi "

J'entend à nouveau une voix .

J'ai sûrement des hallucinations. Bizarrement j'ai quand même l'impression d'avoir entendu une voix  alors je colle mon corps de celui d'Adam qui fronce les sourcils.

- Ça va pas? questionne t-il.

- J'ai... j'ai cru entendre une voix .... c'était bizarre. C'est... je deviens folle je crois.

- Tu stresses pour rien petit cœur . Tout va bien. Je suis là. Personne ne te parle mise a pars moi. Je suis juste là avec toi. On rentre à la maison ensuite tu vas dormir, d'accord? Je te ferais un thé.

Je hoche simplement la tête. Nous sortons du centre commercial.

Mes yeux se posent alors sur ses béquilles et la déception s'installe. Je rejette la tête en arrière. Je veux juste passer un peu de temps avec lui. Je m'y sens si bien. C'est alors qu'il regarde l'écran de son portable :
 
- Mince ! J'ai rendez-vous avec Lohan dans quinze minutes.

 
La déception en moi s'accroît tandis que je le regarde, bafouillant :
 
- Ce n'est pas grave , on se voit à la maison...
 
Je m'en veux aussitôt d'avoir feint  le détachement et prononcé cette phrase en haussant les épaules, camouflant ainsi mon intérêt à son égard.

Je sais alors qu'il faut que je me rattrape mais je ne sais comment m'y prendre alors je me tais. Comme toujours.

Juste entre amoureux |●TERMINÉELà où vivent les histoires. Découvrez maintenant