Chapitre 7

4.2K 461 159
                                    

Les vertiges forçaient mes paupières à se refermer moins d'une fraction de seconde après leur ouverture. Les membres engourdis, la bouche légèrement pâteuse, je me demandais si mon évanouissement précédent était la seule raison pour laquelle ces symptômes m'envahissaient.

Ne pouvant me résoudre à rouvrir de nouveau les yeux, je préférais me fier à mes autres sens.

L'odeur d'humidité mêlée à la poussière offrait une fragrance de moisissure qui ne me déplaisait pas tant que ça. J'étais habituée à ce genre de senteur. Mon corps était assis, une corde semblant le lier à une chaise. Je pouvais entendre de nombreuses choses dans ce silence. Le froissement discret de certains vêtements, les respirations discrètes d'individus qui auraient souhaité devenir invisibles. En les entendant, j'avais parfois l'impression de les voir, les imaginant dans des positions bien précises.

Beaucoup penserait cela impossible, et ça aurait dû être le cas. Mais bien avant que la magie n'ait commencé à s'immiscer dans ma vie, ce qui ne pouvait être avait déjà fait partie de mon quotidien. L'insensé, l'étrange ou l'incompréhensible. Le passé n'était important que pour une chose et une seule. Faire de nous ce que nous étions dans le présent.

Le passé nous permettait d'apprendre.

Le passé nous permettrait de construire notre futur puisque le passé était inchangeable, mais que le futur s'avérait impossible à deviner.

— Alpha, elle est réveillée, informa une voix masculine que je ne connaissais pas.

Une main se saisissait de mon visage pour le secouer sans trop de brusquerie.

— Réveille-toi, sorcière.

Je pus ouvrir les yeux. La première chose que je vis, en dehors du fait que je me trouvais dans une pièce sous terre, une cave en somme, ce fut cinq hommes. Il y avait Michael, bien sûr, avec deux de ses amis. Mais ce n'était pas de lui qu'il fallait avoir peur.

Celui qui était à craindre était Hunter, son frère ainé. Chacun semblait se tenir à une distance précise de lui, leur attention lui étant apparemment dévouée. Il était le chef. Et s'il s'agissait d'une meute de loups et que la hiérarchie des loups était la même chez les loups-garous, j'aurai parié sur le fait que Hunter était un genre d'Alpha.

— Êtes-vous conscient que le kidnapping est sévèrement puni par la loi ?

Hunter prit une chaise, s'asseyant en face de moi.

— Te souviens-tu de moi ?

— Si je réponds oui, vous allez me tuer et jeter mon corps dans une fosse commune avec tous les cadavres des autres pauvres femmes que vous avez assassinées avant moi ?

— Tu n'es pas une simple femme, Hella. Et par respect pour l'amitié qui te lie à Oanelle, je ne laisserai pas la meute te dévorer vivante. Je te tuerai rapidement et laisserai ensuite mes loups te dévorer. Tes os seront enterrés et tu auras même le droit à une sépulture pour que ma sœur puisse se recueillir.

— Comme c'est généreux de votre part.

— Tu ne sembles pas effrayée.

— Vous n'êtes pas effrayant.

Il sourit avant de reprendre.

— En échange, je ne demande qu'une seule chose. Que tu répondes à mes questions.

— Si j'ai les réponses. En attendant, j'aimerai bien un bonbon. Je dois en avoir dans ma poche.

Hunter se leva de son siège, s'approchant de moi. Ses mains se posèrent sur mes cuisses, se glissant jusqu'à mes poches avec une lenteur voulue. Il me dévisageait sans retenue, cherchant surement une faille dans mes expressions, quelque chose qui trahirait mes faiblesses ou qui permettrait de saisir le personnage que j'étais.

icon lock

Montrez votre soutien à Béatrix Nix et continuez à lire cette histoire

par @Béatrix Nix
@BeatrixNix
Hella, étudiante un brin sarcastique, va devenir sorcière malgré elle...
Débloquez un nouveau chapitre ou l'histoire entière. Quel que soit votre choix, les Pièces aident nos écrivains à gagner de l'argent pour leurs histoires que vous aimez.

Cette histoire a 36 Chapitres restants

Voyez comment les Pièces soutiennent vos auteurs favoris, comme @BeatrixNix.
Ting Ting, WitchingOù les histoires vivent. Découvrez maintenant