06

2.6K 432 11
                                    



- la récolte d'ananas fut une réussite, nous avons eu une augmentation de 15% par rapport à la récolte passée ! Félicitations Mademoiselle Sangaré c'est grâce aux changements que vous avez apporté.

- oh c'est aussi grâce au professionnalisme dont vous avez fait preuve. Je connais certes les techniques mais vous connaissez mieux la terre.

- merci.

- Donc la livraison à l'usine est lancée ?

- oui dès demain les camions seront chargés.

- In sha Allah merci bien Samba.

Après quatre mois de pluies, les récoltes furent un succès. Et j'en suis la plus heureuse ! Tout marche à merveille, exactement comme je le souhaitais, espérons que ça continue ainsi. A la pause j'allais rejoindre Habib au restau pour manger. J'avais envie de manger un plat d'ignames fris et de gésiers. Je m'asseyais en face de lui en sirotant mon Virgin mojito toute joyeuse.

- Tu es bien souriante aujourd'hui, est-ce que tu as eu un virement de millions ?

- haha...c'est bien meilleure même si ça ne tardera pas. J'ai atteins mon objectif.

- Bravo !

- merci man, pour cette raison tu payes l'addition et me passe un bon d'essence !

- j'ai toujours payé à chaque fois que nous venons au restau !

- Tu es l'homme !

- Tu me paieras par des plats quand je t'aurai épousé.

Je lança un rire de...gêne. Mais j'étais bien trop contente pour réagir à ça. J'étais tellement ailleurs avec Habib que je n'avais pas vu l'heure passé et j'ai rendez-vous avec...Mr Sidibé. Je suis vite retournée au bureau et je l'ai trouvé confortablement assit dans le petit salon de mon bureau avec un journal.

- Bonjour, désolée du retard.

- Très ponctuelle.

- Je m'excuse. C'est juste cinq minutes de retard.

Marmonnais-je car il semblait vouloir en faire tout un plat.

- pardon ?

- rien du tout, comment vous allez ?

- je rend grâce à Dieu, cependant j'ai vingt minutes de moins à vous consacrer avec le retard que vous avez prit Mlle Sangaré.

- hun hun on peut commencer. Ça ne prendra pas de temps, il me faut votre signature sur les documents de production et d'authenticité.

Dis-je en lui passant le dossier qu'il ouvrit en se concentrant sur la première page.

- Mr Sidibé allez vous les signer ?

Demandais-je pour le sortir de son focus on, imaginant ce qu'il comptait faire.

- évidement, mais je compte bien lire d'abord le contrat en intégralité.

10pages recto verso pour terminer quand ?

- Mais vous l'avez reçu par mail il y a des jours.

- ça ne m'empêche pas de le lire en mains propres.

Je le laisse bouillonnante et m'assois a mon bureau pour continuer mon travail. Après quelques minutes, il me demanda du café, j'ai donc appelé ma secrétaire pour le lui servir. Elle arriva et lui servit avec un sourire monumental, le code phare qu'elle lui lançait était bien trop flagrant et je pense qu'il l'a remarqué vu le clin d'œil qu'il lui fit en retour. Les hommes, tous toujours attirés comme des moutons ! Mon portable sonna et je souris en voyant que c'était Alex. Il me manque tellement lui.

Braise de feuOù les histoires vivent. Découvrez maintenant