chap : 30

1.5K 51 3

Où veut-il en venir ? L'inquisition à la louis tomlinson est presque aussi agaçante que la version zayn malik styles.

H:" J'ai envoyé des candidatures de stages. J'attends des nouvelles"

L:" Avez-vous demandé un stage chez moi, comme je vous l'ai suggéré ?'' Je rougis... Ça va pas, la tête ?

H:"Euh... non. "

L:"Qu'est-ce que vous lui reprochez, à ma compagnie ?"

H:" A votre compagnie ou à votre compagnie ? "

L:" Vous moqueriez-vous de moi, monsieur  Styles ?'' Il penche la tête sur son épaule et je crois qu'il s'amuse, mais je n'en suis pas sûre. Je rougis en fixant mon assiette. Je n'arrive pas à le regarder dans les yeux quand il me parle sur ce ton-là.

L:" J'aimerais bien mordre cette lèvre", chuchote-t-il d'un air sombre. Je tressaille. Je ne m'étais pas rendu compte que je me mordillais la lèvre inférieure. J'en reste bouche bée. Personne ne m'a jamais rien dit d'aussi sexy. Mon cœur s'affole, je tremble, alors qu'il ne m'a même pas touchée. Soutenant son regard ténébreux, je relève le défi :

H:" Pourquoi pas ?"

L:"Parce que je ne veux pas vous toucher, harrold . Pas avant d'avoir obtenu votre consentement écrit'', précise-t-il en esquissant un sourire. Quoi ?

H:" Que voulez-vous dire par là ?''

L:" Exactement ce que j'ai dit. Il soupire en secouant la tête, à la fois amusé et exaspéré.....Il faut que je vous explique tout ça, harrold. A quelle heure finissez-vous de travailler ?''

H:" Vers 20 heures.

L:" Nous pourrions aller à Seattle ce soir ou samedi prochain, comme vous voulez, pour dîner chez moi, et je vous expliquerai.''

H:" Pourquoi pas tout de suite ?"

L:" Parce que je savoure mon petit déjeuner en votre compagnie... Une fois que vous saurez, vous ne voudrez sans doute plus me revoir.'' Qu'est-ce qu'il veut dire par là ? Est-ce qu'il réduit les petits enfants en esclavage dans un trou perdu de la planète ? Fait-il partie d'un cartel de la drogue ? Cela expliquerait pourquoi il est aussi riche. Est’il profondément croyant ? Impuissant ? Il me faut résoudre l'énigme de Louis Tomlinson  dès que possible. Si son secret est tellement immonde que je ne voudrai plus le revoir, alors franchement, ça me soulagera. Ne te raconte pas de bobards, me hurle ma conscience, il faudrait que ce soit vraiment épouvantable pour te faire partir en courant.

H:" Ce soir." Il hausse un sourcil.

L:" Comme Eve, vous avez hâte de croquer le fruit de l'arbre de la connaissance, "ricane-til.

H:" Vous moqueriez-vous de moi, monsieur Tomlinson ? ''Quel tour de phrase prétentieux... Il prend son iPhone 6 .. — Taylor, j'aurai besoin de Charlie Tango. ''Charlie Tango ? C'est qui, celui-là ? — De Portland, disons à 20 h 30... Non, à disposition à l’Escala... Toute la nuit. ''Toute la nuit ? — Oui. Jusqu'à demain matin. Je le piloterai moi-même de Portland à Seattle....'' Piloterai ? — Ensuite, je veux qu'un pilote reste à disposition à Seattle à partir de 22 h 30. ''Il pose le téléphone. Ni s'il vous plaît ni remerciement.

H:" Les gens font-ils toujours ce que vous leur demandez ? ''

L:" En général, s'ils veulent garder leur poste."

H:" Et s'ils ne travaillent pas pour vous ''

L:" Je suis capable d'être très persuasif, harrold. Finissez votre petit déjeuner. ..Ensuite je vous déposerai chez vous. Je passerai vous prendre chez Clayton's à 20 heures.'' Nous irons en hélico à Seattle.''

H:"En hélico ?"

L:" Oui, j'ai un hélicoptère privé." J'en reste bouche bée. Mon deuxième rendez-vous avec le mystérieux M. Tomlinson, et je passe direct du café à l'hélico. Ça alors.

H:" On va en hélicoptère à Seattle ?

L:" Oui.

H:" Pourquoi ? Il sourit d'un air malicieux.

L:"Parce que je le peux. Finissez votre petit déjeuner.'' Comment pourrais-je en avaler une bouchée ? Je vais en hélico à Seattle avec Louis tomlinson ! En plus, il a envie de mordre ma lèvre inférieure... .....

L:"Mangez, répète-t-il plus sèchement. Harrold, je déteste qu'on gaspille la nourriture... mangez. ! ''

H:" Je ne peux pas avaler tout ça.'' Je désigne ce qui reste sur la table.

L:" Videz votre assiette. Si vous aviez mangé hier, vous ne seriez pas ici aujourd'hui, et je n'aurais pas été obligé de dévoiler mon jeu aussi rapidement. '' Il se pince les lèvres. J'attaque mon assiette, où tout est froid maintenant. Tout ça me coupe l'appétit, louis. Vous ne comprenez donc pas ? Mais je suis trop lâche pour le dire à haute voix, surtout quand il boude. On dirait un petit garçon. Cette idée m'amuse.

L:" Qu'est-ce qui vous fait rire ?" me demande-t-il. Je secoue la tête car je n'ose pas le lui dire non plus, et je ne lève plus les yeux de mon assiette avant d'avoir avalé ma dernière bouchée de pancake. Il me regarde d'un air pensif.

L:' Bravo. Je vous raccompagnerai chez vous quand vous vous serez séché les cheveux. Je ne tiens pas à ce que vous tombiez malade." Ces paroles recèlent une sorte de promesse. Que veut-il dire par là ? Je me demande si je dois demander la permission de sortir de table. Non : ça risquerait d'établir un précédent. Tout d'un coup, je me fige.

H:"Où avez-vous dormi cette nuit ? "Je ne vois ni couvertures ni draps dans le salon. Il les a peut-être déjà fait enlever ?

L:" Dans mon lit.

H:" Ah.

L:" Oui, ça aussi, c'était assez nouveau pour moi. 'Il sourit.

H:" De ne pas avoir... ....de rapports sexuels ? "Là. J'ai dit le mot. Je rougis, comme prévu. Il secoue la tête en fronçant les sourcils, comme si un souvenir désagréable lui revenait.

L:" Non. De ne pas dormir seul.'' Il reprend son journal. Pour l'amour du ciel, que veut-il dire par là ? Qu'il n'a jamais couché avec personne ?....

fifty shades of tomlinsonLisez cette histoire GRATUITEMENT !