chap : 29

1.3K 56 9

Sortant de la douche, j'attrape deux serviettes pour me faire un turban de l'une et me sécher en vitesse avec l'autre. Sur ma peau hypersensible, ce contact est agréable. J'inspecte le contenu du sac. Taylor m'a non seulement acheté un jean et des Converse, mais aussi une chemise a carreau  bleu clair, des chaussettes,  un boxer - bien qu'une description aussi banale et utilitaire ne rende pas justice à cette exquise lingerie française en soie et en dentelle bleu poudre ....je crois que Taylor c'est que je suis gay....mais pas au point de m'acheter un boxer en dentelle..... Waouh. Tout me va parfaitement. Je rougis en songeant que c'est Coupe-en-Brosse qui m'a choisi ces articles. Quelles autres attributions figurent dans la description de son poste ? Je m'habil rapidement et me sèche les cheveux avec la serviette avant de tenter de les mater. Comme d'habitude, ils refusent d'obtempérer : seule option, les attacher. J'ai peutêtre un élastique dans mon sac ? J'inspire profondément. Il est temps d'affronter monsieur Surprenant. Je suis soulagé de trouver la chambre déserte mes boucles sont heureuse .merde. Mon sac à main n'y est pas. J'inspire de nouveau et passe au salon. Il est immense, avec des canapés, des fauteuils, des tas de coussins, une table basse où sont empilés des beaux livres, un coin bureau avec un mac dernière génération et un énorme écran plasma au mur. Louis , attablé à l'autre bout de la pièce, lit le journal. La table est aussi vaste qu'un court de tennis. Je ne joue pas au tennis mais j'ai déjà regardé jouer zayn , et...

H:''Merde ! Zayn ! ''Louis lève les yeux.

L:" il sait que vous êtes ici et que vous êtes encore vivant . J'ai envoyé un SMS à lottie '', m'apprend-il avec un brin d'ironie. Je me rappel sa danse enfiévrée de la veille, ses mouvements calculés pour produire l'effet maximal... Draguer la soeur de louis, excusez du peu ! Donc, il est toujours avec lottir.. Ça ne lui est arrivé que deux fois, d'avoir une aventure d'une nuit ; les deux fois, j'ai dû supporter son hideux pyjama rose pendant une semaine. Et qu'est-ce qu'il va penser de moi ? Je n'ai jamais découché. Louis me dévisage d'un air impérieux. Il porte une chemise en lin blanc au col et aux poignets déboutonnés.

L:" Asseyez-vous, m'ordonne-t-il en désignant une -chaise. Je traverse la pièce pour m'asseoir en face de lui. La table est chargée de nourriture.

"Je ne savais pas ce que vous aimiez alors j'ai commandé un peu de tout. Il m'adresse un petit sourire d'excuse.

H:"C'est très extravagant de votre part. "Cette abondance me déroute, bien que je sois affamée.

L:" Oui, en effet. On dirait qu'il se sent réellement coupable. J'opte pour des pancakes, du sirop d'érable, des œufs brouillés et du bacon. Christian retient un sourire en revenant à son omelette aux blancs d'œufs. Tout est délicieux.

L:" Thé? '

H:" Oui, s'il vous plaît. Il me tend un petit pot d'eau chaude et une soucoupe avec un sachet de Twinings English Breakfast Tea. Ça alors, il se rappelle mon thé préféré !

L:" Vous avez les boucles mouillés, me gronde-t-il.

H:" Je n'ai pas trouvé le sèche-cheveux. En fait, je ne l'ai pas cherché. Louis pince les lèvres mais ne dit rien.

H:" Merci pour les vêtements.

L:"Ça m'a fait plaisir, harrold. Cette couleur vous va bien. Je rougis en regardant mes doigts.

H:"Vous savez, il faut que vous appreniez à accepter les compliments."

L:" Je vais vous rembourser pour ces vêtements." Il me regarde comme si je l'avais insulté, mais j'insiste :

H:" Vous m'avez déjà offert les livres, qu'évidemment je ne peux pas accepter. Mais ces vêtements... je vous en prie, laissez-moi vous rembourser. Je lui souris timidement.

L:"harrild.., croyez-moi, j'ai les moyens de vous les offrir.''

H:" Là n'est pas la question. Pourquoi me faire un tel cadeau ? "

L:" Parce que je le peux. "Une étincelle malicieuse s'allume dans son regard.

H:" Simplement parce que vous le pouvez, ça ne veut pas dire que vous le devez." Il hausse un sourcil, le regard pétillant, et, tout d'un coup, j'ai l'impression que nous parlons d'autre chose, mais de quoi ? Ce qui me rappelle que...

H:" Pourquoi m'avez-vous offert ces livres, louis ? Il pose ses couverts et me scrute intensément, le regard brûlant d'une émotion insondable. Oh la vache, j'en ai la bouche sèche.

L:" Quand vous avez failli vous faire renverser par ce cycliste, que je vous tenais dans mes bras et que vous me regardiez comme pour me dire « embrassez-moi, louis »... Il se tait un instant et hausse les épaules. — ... j'ai eu le sentiment que je vous devais des excuses et un avertissement. Il passe sa main dans ses cheveux. ...'harrold.. je ne suis pas du genre à offrir des fleurs et des chocolats... Les histoires d'amour, ça n'est pas mon truc. J'ai des goûts très particuliers. Vous devriez m'éviter. 'Il ferme les yeux, comme s'il s'avouait vaincu. ..'' Il y a quelque chose en vous qui m'attire irrésistiblement,'' ajoute-t-il. 'Mais je crois que vous l'aviez déjà deviné....je résiste ..

H:" Alors ne résistez pas. "Il inspire brusquement, les yeux écarquillés

L:"Vous ne savez pas ce que vous dites. "

H:" Expliquez-moi. "Nous nous regardons dans les yeux sans toucher notre nourriture.

H:" Donc, vous n'avez pas fait vœu de chasteté ? 'Une lueur amusée traverse son regard.

L:" Non, harrold , je ne suis pas chaste''. Il se tait un instant pour me laisser enregistrer cette information, et je m'empourpre. Je n'arrive pas à croire que j'aie parlé à haute voix. Mon filtre est encore tombé en panne.

L:" Quels sont vos projets pour les jours qui viennent ? me demande-t-il"

H:" Je travaille aujourd'hui à partir de midi. Il est quelle heure ?" Tout d'un coup, je panique.

L:" Un peu plus de 10 heures : vous avez tout votre temps. Et demain ? "Il a posé les coudes sur la table et soutient son menton de ses longs doigts joints.

H:" zayn et moi, nous allons commencer à faire nos cartons. Nous déménageons à Seattle la semaine prochaine, et je travaille chez Clayton's toute la semaine.

L:" Vous avez déjà trouvé un appartement à Seattle ?'

H:" Oui."

L:" Où ?

H:" Je ne me rappelle pas l'adresse. C'est dans le quartier de Pike Market.

L:" Pas loin de chez moi, sourit-il. Qu'allez-vous faire à Seattle ?"

fifty shades of tomlinsonLisez cette histoire GRATUITEMENT !