Deux Québécois en vadrouille en Irlande

84 4 1

L’Irlande : une introduction

Chacun d’entre nous a un coin du monde qu’il rêve de visiter. Dans le cas de mon conjoint et moi, c’était l’Irlande. Québécois de souche et de cœur, nous savions que notre culture a été étrangement influencée par tous ces Irlandais qui ont émigré au Québec lors de la famine dans leur pays d’origine entre 1845 et 1852. Il y a peu de famille qui n’a aucune connexion avec ces arrivants, soit en raison d’un mariage, soit par l’adoption d’un orphelin.

 Vous trouverez donc dans ce recueil un ensemble d’articles plutôt particuliers sur nos visites sur cette île magique qui porte facilement le nom d’Émeraude. Je les ai écrits à partir de notes prises au cours de deux voyages effectués en 2004 et en 2008 (pour un total de cinq semaines). Bien sûr, les livres touristiques et mes recherches dans l’internet m’ont permis d’ajouter quelques précisions dans mes récits. Vous remarquerez que la chaleur des gens, leur franc-parler, leur joie de vivre et, surtout, leur façon d’être aussi rebelles que nous ont fait de notre périple une expérience totalement inoubliable. Je pense que, si on m’ordonnait d’aller vivre ailleurs dans le monde, ce pays vert, rocheux et frais serait le premier sur la liste

 Quand on pense Irlande, des images de rouquins joyeux, de lutins endiablés, de la chance associée aux trèfles à quatre feuilles, de culture celte et de football irlandais. Nous avons aussi retenu la beauté des paysages, qu’ils soient somptueux, rocheux ou marécageux, et de la grande amabilité de ce peuple.

Tout au long de ce périple, Denis, mon compagnon de vie depuis 28 ans (en 2004), m’accompagnait. Nos deux enfants sont maintenant adultes et nous ont donné trois merveilleux petits-enfants; si l’ennui des nôtres nous pousse à revenir très vite à la maison, nous pouvons tout de même voyager à notre goût. Étant de fervents amateurs de nature, nous choisissons les lieux éloignés et parfois difficiles d’accès; nous refusons systématiquement de visiter les plages où tous les corps de la planète s’y font rôtir. Nous préférons le soleil plus froid des montagnes et la vigueur de la mer qui casse sur les récifs. Nous ne parcourons les villes que pour leur valeur historique. Il n’y avait donc rien d’étonnant à ce que l’Irlande se place haut sur notre liste de pays à explorer.

Au cours de nos expéditions, je suis l’organisatrice qui maintient l’itinéraire avec souplesse, car bien sûr, nous ne faisons pas toujours les étapes de nos voyages dans l’ordre prévu. Denis, historien à ces heures, est le gars qui agrémente nos sorties d’anecdotes parfois épicées sur les grands hommes des siècles derniers ainsi que d’informations tant géologiques qu’architecturales sur les coins que nous visitons. Je consulte les bouquins touristiques pour tout connaître sur les gens du pays, leurs coutumes, la langue courante, la monnaie, la forme du gouvernement, etc. Denis y cherche tous les petits détails techniques et historiques qui lui ont fait plus d’une fois damer le pion à nos guides. 

Nous avons plusieurs périples à notre actif et nous réalisons maintenant que nos habitudes sont bien ancrées; nous voyageons généralement avec des sacs à dos pour tout bagage et nous aimons beaucoup le camping, la marche et le trekking; nous croquons beaucoup de photos, surtout Denis, et nous notons beaucoup d’impressions, surtout moi. Mes textes se veulent une expression de ce que j’ai appris et ressenti au cours de nos visites. Je présente rarement les faits et les évènements dans un ordre chronologique, mais plutôt de la façon dont ils s’accrochent ensemble dans ma tête pour faire un tout et pousser ainsi ma réflexion parfois philosophique. 

 Voici quelques titres d’articles qui paraîtront sous peu: 

          Le départ pour un voyage de rêve

          Les aéroports

          L’Irlande : une introduction

          Dublin

          Les routes d’Irlande

          L’Irlande du Nord

         Belfast

         La chaussée des géants

         Poisoned Glen

         Le Mayo

         Achill Island

         La péninsule Dingle

         Le Ring of Kerry

         Glendalough

         Le Spinc de Glendalough

Au fil de mes souvenirs, d’autres récits s’ajouteront pour refléter notre deuxième voyage en 2008. Bien que ces textes soient de ma plume, Denis a largement contribué en précisant certains détails, en remettant certains faits à la bonne époque et en replaçant certains évènements dans le lieu correct. 

 Je souhaite que vous ayez autant de plaisir à lire ces articles que j’en ai eu à les écrire. Ils sont emprunts d’images colorées, de commentaires personnels et de souvenirs très heureux. 

Suzie Pelletier

31 octobre 2014

Deux Québécois en vadrouille en IrlandeLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant