chap : 23

1.2K 47 6

Z:"J'ai trouvé une édition originale de Tess à vendre à New York pour quatorze mille dollars. Mais la tienne est en bien meilleur état. Elle doit valoir plus cher. " zayn vient de consulter son meilleur ami, Google.

H:"Je ne peux pas accepter ce cadeau. Je vais le renvoyer avec une citation tout aussi énigmatique, tirée d'un passage obscur du livre."

Z:" Celui où Angel Clare l'envoie se faire foutre ? "suggère zayn, narquois.

H:" Par exemple. Je glousse. J'adore zayn : il est loyale et me soutient quoi qu'il arrive. Je remballe les livres et je les laisse sur la table de la salle à manger. Zayn me tend une coupe de Champagne : — À la fin de nos études et à notre nouvelle vie à Seattle.

— À la fin de nos études, à notre nouvelle vie à Seattle et à nos excellents résultats. ''

Nous entrechoquons nos verres. Le bar est bourré de futurs diplômés braillards, décidés à se bourrer la gueule. Liam'est joint à nous, même s'il lui reste encore une année d'études : il est d'humeur à faire la fête et nous encourage à profiter de notre liberté retrouvée en commandant un pichet de margarita. En avalant mon cinquième verre, je me dis qu'après le Champagne ce n'était peut-être pas une très bonne idée.

Li :" Et maintenant, Harry ? me hurle liam par-dessus le vacarme.

H:" zayn et moi, on s'installe à Seattle. Nos parents nois ont acheté un appartement.

Li :" Dios mio, quel luxe ! Mais vous reviendrez pour mon vernissage ?

H:" Bien sûr, liam, je ne raterais ça pour rien au monde. Je souris, il m'enlace et m'attire contre lui.

Li :" C'est important pour moi que tu sois là, Harry , me chuchote-t-il. Encore un margarita ?

H:" Liam James Payne , essaierais-tu de me saouler, par hasard ? Parce que je crois que ça marche. Il vaut mieux que je passe à la bière. Je vais aller en chercher un pichet.''

Z:"À boire, hazzzz ! beugle zayn. Zayn a un bras sur les épaules de perrie , étudiantte de lettres comme nous et photographe attitré du journal des étudiants. Elle a renoncée à prendre des photos de la beuverie et n'a d'yeux que pour zayn en petit débardeur, jean moulant et Nike , les cheveux relevés en arrière retombant sur sa nuque  : comme toujours, il est à tomber. Moi, je suis plutôt du genre boutine et tee-shirt rolling , mais je porte mon jean le plus skiny . Je me libère de l'étreinte de liam pour me lever. Hou là. J'ai la tête qui tourne. Je dois m'agripper au dossier de la chaise. Les cocktails à la tequila, décidément, ça n'était pas l'idée du siècle. En me frayant un chemin jusqu'au bar, je me dis que, tant qu'à être debout, autant faire un tour aux w-c. Évidemment, il y a la queue, mais au moins le couloir est plus tranquille et plus frais. Je consulte mon portable pour passer le temps. Qui ai-je appelé en dernier ? Liam ? Mais avant ça, il y a un numéro que je ne reconnais pas. Ah oui, Tomlinson . Je glousse. Je ne sais pas quelle heure il est. Je vais peut-être le réveiller. Il pourra m'expliquer pourquoi il m'a envoyé ces livres et ce message énigmatique. S'il veut me tenir à distance, il devrait me laisser tranquille. Je souris en appuyant sur « appeler ». Il répond à la deuxième sonnerie.

Lo :" harrold ?

fifty shades of tomlinsonLisez cette histoire GRATUITEMENT !