chap : 19

1.3K 59 5

H : Ma mère est adorable. C'est une romantique incurable. Elle en est en ce moment à son quatrième mari. " louis hausse les sourcils, étonné.

H:" Elle me manque. Mais elle a Bob, maintenant. J'espère simplement qu'il sait la surveiller et ramasser les pots cassés quand ses projets farfelus n'aboutissent pas''. Je souris tendrement. Il y a si longtemps que je n'ai pas vu ma mère. Louis m'observe attentivement en sirotant son café. Je ne devrais vraiment pas regarder sa bouche. Elle me trouble.

L:" Vous vous entendez bien avec votre beau-père ?''

H:" Bien sûr. C'est lui qui m'a élevée. Je le considère comme mon père."

L:" Il est comment ? "

H:" des ? Il est... taciturne.

L:"C'est tout ? "Je hausse les épaules. Qu'est-ce qu'il veut que je lui raconte ? L'histoire de ma vie ?

L:" Taciturne comme son beau-garcon,'' insiste-t-il. Je me force à ne pas lever les yeux au ciel.

H:" Il est vétéran de l'armée. Il aime le foot, le bowling, la pêche à la ligne et la menuiserie. "

L:" Vous avez habité longtemps avec lui ?"

H:" Oui. Ma mère a rencontré son Mari Numéro Trois quand j'avais quinze ans. Je suis restée avec des.

L:" Vous ne vouliez pas habiter avec votre mère ?' Ça ne le regarde pas.

H:" Son Mari Numéro Trois habitait au Texas. J'étais chez moi à Montesano. Et puis, en plus, ma mère était une jeune mariée, alors..." Je me tais. Ma mère ne parle plus jamais de son Mari Numéro Trois. Où Tomlinson veut-il en venir ? Il se mêle vraiment de ce qui ne le regarde pas. On peut être deux à jouer à ce petit jeu.

H:" Parlez-moi de vos parents, vous. "Il hausse les épaules.

L:" Mon père est avocat, ma mère pédiatre. Ils vivent à Seattle." Il a donc grandi dans une famille aisée. Je songe à ce couple de professionnels qui a adopté trois enfants, dont l'un est devenu ce bel homme qui s'est taillé un empire. Ils doivent être fiers de lui.

H:"Et vos frère et sœur, ils font quoi dans la vie ? "

L:" fizzy travaille dans la construction, et lottie est à Paris, où elle étudie avec un grand chef cuisinier.'' Son regard se voile. Il ne tient pas à parler de lui ou de sa famille.

H:" Il paraît que c'est très beau, Paris. "Pourquoi ne veut-il pas parler de sa famille ? Parce qu'il a été adopté ?

L:" C'est beau, en effet. Vous n'y êtes jamais allée ?"

H:"Je ne suis jamais sortie des États-Unis." Nous voici donc revenus aux banalités. Que me cache-t-il?

L:" Vous aimeriez y aller ?"

H:" À Paris ? "Il m'a prise de court. Qui n'a pas envie d'aller à Paris ?

H:" Évidemment. Mais c'est l'Angleterre que j'aimerais voir en premier." Il penche la tête sur son épaule en caressant sa lèvre inférieure de son index... Oh mon Dieu.

L:" Parce que ?"

Je cligne des yeux. Concentre-toi, Styles. !!!

fifty shades of tomlinsonLisez cette histoire GRATUITEMENT !