L'adolescence

71 0 0
                                                  

L'adolescence est une période de grands changements du point de vue physiologique, neuropsychologique et psychosocial.

Changements physiologiques et psychologiques

Les changements biologiques marquent l'entrée dans la puberté et le début de l'adolescence. La production d'hormones sexuelles fait apparaître les caractères sexuels secondaires. Ainsi chez les garçons barbe et moustache commencent à pousser, la voix mue, les épaules s'élargissent, la taille du sexe change et la maturation des gonades les rend apte à la procréation. De leur côté, les filles voient leurs seins se développer, leurs hanches s'élargir et l'apparition de la menstruation les rend également apte à la reproduction (Leroux, 2017).

Du point de vue psychologique, on assiste également à certains changements. La pensée devient moins concrète, et ils sont alors capables d'abstraction. Quittant l'enfance, ils commencent à s'intéresser au monde et à des notions abstraites comme le «pouvoir », la « justice », la « culpabilité ». C'est aussi la période où ils adoptent des grands idéaux et « développent un goût pour l'introspection » (Ibid.).

Dans le cerveau des ados

A l'adolescence la maturation cérébrale n'est pas achevée, elle ne le sera qu'aux alentours de 25 ans.

Une des dernières zones à achever son développement est le lobe frontal, partie du cerveau qui gère les fonctions de planification, de recherche de stratégies, d'anticipation, de contrôle du comportement et d'organisation. À 15 ans, le cerveau d'un adolescent n'a donc pas les mêmes capacités d'abstraction, d'organisation, de prise de décision qu'un cerveau d'adulte puisque la maturation du lobe frontal de son cerveau, siège de toutes ces compétences, n'est pas encore tout à fait achevée.

D'un autre côté, les régions sous-corticales du cerveau, qui gèrent notamment les émotions (le « cerveau émotionnel »), se développent plus vite que les régions frontales. C'est ce décalage dans le temps du développement de ces différentes zones cérébrales, et le déséquilibre qu'il induit qui peuvent conduire l'adolescent à prendre de mauvaises décisions, à adopter des comportements « immatures » et avoir des relations émotionnelles d'intensité disproportionnée.

Le travail de séparation / Individuation

L'adolescent va progressivement quitter l'enfance pour arriver à l'âge adulte. Un gros morceau du travail que l'adolescent va devoir accomplir est de se séparer de ses parents : de ses "parents internes" en découvrant ses propres goûts, opinions et idéaux ; et de ses "parents réels" au travers de sa vie sociale, sentimentale, et enfin professionnelle. Les adolescents sont en quête d'autonomie, avec le numérique ils ont les outils pour assouvir ce besoin d'individuation. Parler d'écran ou de numérique devient alors réducteur. Il est préférable de se demander ce qui, dans leurs usages, leur permet d'opérer ce travail d'individuation/séparation (Leroux, 2017).

Numérique & adolescenceWhere stories live. Discover now