87.Adam♤

208 23 0

Alors même que je suis étendu dans la pelouse de mon jardin, perdu dans la contemplation des nuages jonchant le ciel teinté de bleu, une vive douleur me lance soudainement, comparable au tranchant d'une épée se plantant en plein centre de mon cœur moteur. Je me redresse en crachant tout l'air alors contenu dans mes poumons et un murmure affolé m'échappe. Ezra.

C'est comme un pressentiment s'emparant de mon être, comme si pendant un instant je fus connecté avec elle. En ce moment même je sais qu'il vient de lui arriver quelque chose. J'ai déjà entendu parler de théories sur les âmes sœurs ou même sur des jumeaux, qui auraient des sentiments communs et partageraient un même ressenti, seraient reliés d'une certaine manière.

J'avais peut-être trouvé ces thèses mignonnes mais surtout absurdes. Pourtant à cet instant un doute me prend, comme si ce pouvait être ce qui m'arrivait en ce moment même.

Je me relève et me précipite à la barrière de mon jardin ; pris par un soudain élan je saute par-dessus, trop pressé je cour,  pour me  diriger vers son immeuble.

Depuis plusieurs jours je m'efforce de rester indifférent vis-à-vis d'elle, j'ai essayé de l'oublier. Et d'un coup, alors même que ma décision était prise, voilà que je me mets à avoir peur pour elle et que je ne peux plus occulter sa pensée.

Je marche toujours plus en avant, espérant effacer l'espace nous distançant. C'est alors que je croise Lohan, traçant également son chemin mais dans le sens inverse au mien.
Tête baissée et yeux rivés sur le macadam, il ne me remarque que lorsque je l'appelle. Ses yeux brillent de tristesse et je me stoppe automatiquement, bouche bée :
 
- Quelque chose ne va pas ?
 

Je le vois s'essuyer rapidement le visage du revers de la manche avant de me répondre que ce n'est rien, avec un sourire sonnant trop faux à mon goût. Je m'apprête à le relancer sur le sujet mais aussitôt une deuxième douleur m'assaille, plus forte que la précédente.Je me courbe et porte une main à mon cœur. Dans un élan Lohan se précipite sur moi, posant une main dans mon dos. Alors même qu'il me questionne inquiet, je le coupe et reprends ma route, d'un pas plus pressé. Ma parole est essoufflée :
 
- Il lui est arrivé quelque chose.
 
 Je le sens trottinant derrière moi, essayant de s'adapter à mon rythme de marche. La douleur lancinante ne part pas et je suis obligé de m'arrêter ne serait-ce que pour quelques secondes afin de reprendre mon souffle :
 
- Il faut se dépêcher.
 

 Je sais que Lohan ne comprend rien à mon comportement mais je n'ai ni le temps ni le souffle requis pour lui répondre. Je peine déjà à maintenir la cadence de mon pas.        
 
 Nous arrivons là-bas en même temps qu'une ambulance quitte les lieux et je devine aisément qui est dedans.

Un juron m'échappe tandis que je me précipite dans le hall des appartements, profitant que la porte en soit ouverte.

Elle se referme derrière Lohan et un nouveau blasphème traverse mes lèvres :
 
- Quoi ? Me demande-t-il. 
- On n'a aucune idée de quel étage c'est.
 
Et si c'est bien d'Ezra qu'il s'agit?
 
- Pose pas de question, fonce.
 

 Je décide de faire comme il me dit et d'ignorer le fait que, bizarrement, il soit au courant quel habite au deuxième étage .

Peut-être l'avait-elle dit.
Alors nous nous mettons à courir dans les escaliers, ma main tirant toujours plus fort sur la rampe pour m'aider à me hisser avec plus de vélocité. Une porte est grande ouverte et dedans se trouvent des professionnels, inspectant la pièce.

Je devine sans difficulté qu'il s'agit bien de son appartement de par la présence de son ours en peluche, posé sur le lit. A l'endroit où sont regroupés les deux hommes se trouve une mare de sang et mon cœur se serre tandis que je pénètre dans les lieux ; ils me dévisagent alors et me convient à ressortir afin de les laisser travailler comme il se doit.
 
- Que s'est-il passé ?
- Monsieur...
- Je suis son copain.
 
C'est la seule excuse qui a eu le mérite de monter à mon cerveau pour me permettre d'avoir des réponses. Je ne savait pas si ke devais dire le mot "frère ".J'observe les deux hommes se concerter du regard avant que l'un d'entre eux hoche finalement la tête, laissant l'autre prendre la parole. Un policier est également présent. A chacun de ses mots le lien retenant mon cœur l'enserre de plus en plus, l'étouffant :
 
- Des voisins l'ont entendue crier et sont descendus précipitamment pour la découvrir baignant dans son sang. Recroquevillée contre ce mur et pointant le vide du doigt.
 

C'est à cet instant que je remarque l'inscription sur le mur. En encre rouge figure le mot « amour », tracé en lettres capitales. A y regarder de plus près je comprends qu'il ne s'agit pas d'encre mais de sang. Une soudaine nausée me prend tandis que je reporte mon attention sur la flaque au sol :
 
- Comment s'est-elle fait ça ?
 

Du menton l'homme désigne le buffet, dessus se trouve, emballé dans une pochette transparente réservée aux pièces à conviction, un couteau à pain. Le sang est encore incrusté sur sa lame et a taché le sachet. Un nouveau relan m'oblige à poser ma main sur ma bouche et je détourne quelque peu le regard, les larmes aux yeux. En faisant un signe de tête à Lohan nous nous mettons tous les deux d'accord pour repartir.
 
Nous sommes assis dans la rue, dos contre le mur, les passants nous observant. Ma gorge est nouée :

- Tu penses que tout est de ma faute ?

- Je ne sais pas.
 

Il fixe le vide devant lui et ses globes oculaires sont voilés :
 
- Je suis allé chez elle, et reparti à peine quelques minutes avant l'accident. Je ne pensais pas qu'elle ferait ça.

- Tu es allé chez elle ?
 

Je me tourne étonné vers lui, me demandant bien pourquoi Lohan  aurait pu être amené à lui rendre visite. Il hoche la tête mais ne m'en explique pas pour autant la raison. Il a besoin que je lui pose la question pour le faire :
 
- Je lui ai parlé de toi.
 
Les traits de mon visage se plissent.

Il a parlé de moi avec Ezra. Soudain j'ai l'impression d'avoir raté un wagon, d'avoir été laissé en arrière :
 
- Qu'est-ce que tu lui as dit ?

- Ce qu'il fallait dire. Du moins c'est ce que je pensais.
 

Encore ces yeux brillants et prêts à exploser. Qu'est-ce qu'il me cache ?
 
- Il va falloir que tu m'expliques.
 
  
Lohan parler à Ezra. De moi. Et quelques minutes plus tard elle tente de se suicider ; elle écrit le mot « amour » sur son mur avec son sang ?
 
- Tu te détruis Adam, et te voir ainsi ça me fait mal. Parce que tu n'es pas fait pour vivre ça. Et je sais qu'elle est capable de te redonner ton sourire. Alors je suis allé la chercher pour lui parler. Pour t'aider.
 

Je secoue la tête tandis que dans mes pensées tout se brouille, je n'arrive plus à démêler ce fouillis percutant les parois de mon crâne.  
 
- Mais apparemment j'ai fait plus de mal que de bien.
 
Je me redresse et lui tends la main pour l'aider à en faire de même. Nous nous trouvons alors face à face mais il détourne le regard : 
 
- Désolé.
 

  Et il commence à partir. Mais je l'en empêche, je ne peux pas le laisser dans un tel état. Sans comprendre ce qui le traverse soudainement.
 
- Va la voir, c'est elle qui a besoin de toi.
 

Il se tait un moment avant de rajouter :
 
- Et tu as besoin d'elle plus que de quiconque.
 

Il se dégage enfin de mon bras et s'en va sans répondre à mon appel.
 

Juste entre amoureux |●TERMINÉELà où vivent les histoires. Découvrez maintenant