- Ecoute Lohan, c'est gentil de ta part d'essayer de recoller tout le monde mais...

- Ezra arrête ! Si j'avais juste envie de faire en sorte que tout le monde soit copain-copain je ne serais pas actuellement en train de chercher les bons mots et de faire des efforts pour dire les choses !

Et en effet je m'arrête. Mon regard est plongé dans le sien et pendant un instant j'ai cru y voir un éclat de désespoir qui ne lui ressemble pas.

Je fronce les sourcils et le détaille.

Lohan est pour moi le garçon adepte du second degré, toujours celui dont le rire résonne dans les couloirs ou pendant les discours de nos professeurs. Entendre une pensée sérieuse prononcée de ses lèvres ne me laisse pas indifférente.

Un pincement au cœur se fait ressentir et l'agacement, comme toujours, s'empare de moi.

Pourquoi faut-il toujours qu'un élément vienne me faire douter.

Je respire profondément pour lui répondre de ces mots qui me coûtent tant :

- Alors vas-y, je t'écoute et je ne te coupe pas.

Je m'engage à rester attentive au moindre de ses mots et à réfléchir à l'issue de son discours.

Je lui offre l'opportunité de me convaincre.

Ne pouvant soutenir sa vision plus longtemps, je me lève et pour aller m'asseoir sur le rebord de la fenêtre, je l'ouvre pour pouvoir respirer et focalise mon attention sur le dehors. Le centre-ville est agité, comme à son habitude. Il met du temps avant de commencer à parler.

Mais le silence ne me gêne pas, il me procure même un certain plaisir car j'ai l'impression de ressentir la gêne de l'autre, et à cet instant je me sens moins seule, je domine même car ce sentiment m'est tellement familier qu'il me laisse des moments de répit, d'indifférence. 

- Je ne sais pas tout ce qui s'est passé entre vous, je ne te connais pas aussi bien que lui. Je ne sais pas ce qu'il a pu te dire.

Première nouvelle. Je pensais que Adam se confirait à lui et lui dévoilerait toute ma vie, ce lien de sang, me mettrait à nu. Peut-être certains de mes sentiments vis à vis de lui sont-ils finalement infondés. Il est vrai que depuis ce fameux jour je ne fais que m'efforcer de voir ses défauts et les mettre en avant.

Est-ce que je lui en invente de nouveaux ? 

 
- Mais je sais aussi des choses que toi tu ne sais pas, les choses qu'il m'a dites.

 
Alors je ne peux m'empêcher de tourner précipitamment le regard vers lui. A cet instant j'ai envie qu'il  continue, qu'il me dévoile ce que je ne sais pas. Je veux savoir. 

- Adambest un gars qui ne se confie pas beaucoup côté cœur. Il n'est pas du genre à parler sentiments.

Il sourit dans un court moment d'absence mais se reprend bien vite, se rappelant sûrement ma présence :

- Mais il m'a déjà parlé de toi et ce n'était pas que histoire de te nommer dans une phrase de passage, tu étais... tu es, le sujet de ses préoccupations. Je sais que tu comptes beaucoup pour lui et que, quoi qu'il ait pu te dire la dernière fois, il s'en veut. Il souffre énormément et je ne banalise pas le mot. Il a réellement mal et te perdre l'a également perdu.

Juste entre amoureux |●TERMINÉELà où vivent les histoires. Découvrez maintenant