84.Adam ♤

241 16 0
                                          

Fasse à elle, je suis impuissant, condamné à l'écouter et la regarder pleurer.

Je lui demande de se calmer même si je parle dans le vide. J'entends des bouts de phrases, de cris, des « me touche pas », « lâche-moi » et « barre-toi de là .

Ça me fais mal de la voir ainsi. Aucune personne de ce monde n'a le droit de souffrir. Elle se pliait de douleur encore une fois.

Ses yeux étaient fermés mais des larmes en coulaient emportant son mascara par la même occasion.
Je murmurai, j'essuyai ses larmes, je la prenais dans mes bras, j'ai absolument tous fait. J'ai même crié à en perdre la voix mais rien, elle n'a pas ouvert les yeux.

Il pleut ,pour couronner le tout .

La pluie se met à nous tomber dessus. D'abord, quelques gouttelettes, rien de bien dérangeant, et puis une averse, brutale, soudaine, des trombes d'eau qui se déversent sur nous.

Je passe ma main dans ses cheveux humides, je m'accroche à sa veste gorgé d'eau.

Je pose mes mains  aux extrémités de son visage et je  l'embrasse encore, une dernière fois peut être.…,  un baiser tendre, amoureux, qui regorge de doute, de maladresse et de crainte. Mais qui par-dessus tout regorge d'amour et c'est seulement ce qu'on retient.

Je suis à bout de souffle.

Peut-être parce qu'il pleut averse, ou bien peut-être parce que c'est fatiguant d'être comme ça, de devoir de retenir pour ne pas s'effondrer. Je l'attire contre mon torse et je me laisse retomber. On est allongé sur le dos, salis par le sol mouillé, sous la pluie, seuls dans cette rue…

Je ferme les yeux un instant, je laisse la pluie s'emparer de mon visage, je laisse sa main s'aventurer timidement sur mes hanches et sur le bas de mon ventre comme si c'était interdit.

À ce moment-là, je jure qu'elle est la femme la plus belle que je n'ai jamais vu dans toute ma vie entière.

À ce moment-là, je jure
silencieusement à ses parents que je prendrai soin d'elle. Je jure à sa mère qu'il ne lui arrivera rien tant que je serais sur cette Terre .

Je le jure sur tout ce que j'ai. Je le jure même sur ma propre vie. J'ai besoin de promettre ça, et de promettre ça à sa mère. De me fixer cet objectif.

Il est là, mon but. Je sais pas encore où je finirai ma vie et comment je serai dans cinquante ans. Mais je sais maintenant que si quelque chose me tient à cœur dans cette vie, que si quelque chose me donne vraiment envie d'exister, c'est bien ça : la protéger comme je le peux.

À ma manière. Pas avec quarante kilos de muscles parce que c'est pas ce que j'ai. Y a des mecs mille fois plus baraqués que moi ici.

Mais j'ai une âme. Un bordel de sentiment à l'intérieur. Et ça suffira. Faut que ça suffise de toute façon. Faut que ça suffise à la protéger.

Faut qu'elle vive heureuse parce qu'elle a le droit de souffler, Ez. Elle a le droit de vivre pleinement et je ferai tout pour ça. Tout.

Je sais que j'ai perdu la partie. Je voulais pas tomber amoureux, jamais.

Je sais que j'ai perdu la partie. Je sais que je suis tombé amoureux d'elle et que ces choses-là ne s'en vont pas comme ça. Peut-être même qu'elles ne s'en vont pas tout court.

Mais ça ne fait rien. On va tacher de faire les choses bien, pour une fois. On va pas foutre les choses en l'air. C'est mon amour , mon premier amour, ma soeur .Cette amour me fait peur …mais je vais essayer.

Je vais essayer.

Promis.

- C'est fini Adam . C'est fini . Finit-t-elle par me dire doucement avant de disparaître de mon champs de vision.

Juste entre amoureux |●TERMINÉELà où vivent les histoires. Découvrez maintenant