75.Ezra♤

263 20 0
                                                  

J'appuie sur l'interrupteur et le petit espace me servant d'appartement s'éclaire petit à petit, l'ampoule chauffant à son rythme.

Les bruits étouffés du centre ville me parviennent, montant jusqu'au deuxième étage où je me trouve.

Je vais de suite à la fenêtre pour l'ouvrir. Dès que l'air entre quelques feuilles posées sur le bar se soulèvent et je m'empresse d'aller les ramasser pour les ranger.

Enfin, je me laisse tomber sur mon lit, rebondissant sur le matelas, bras étendus. Le silence et la solitude me rattrapent bien vite.

Dans l'unique pièce composant mon foyer je me sens perdue, confinée et étouffée.Oppressée.

Étant au cœur de la ville et à quelques minutes seulement du lycée je n'ai pas à me plaindre, mon tuteur est déjà généreux d'avoir accepté de me loger dans ce foyer pour jeunes.

Mes yeux sont rivés au plafond.

Les mots de la mère d'Adam résonne en boucles dans ma tête .

Je me retourne sur le ventre et rampe jusqu'à mon oreiller, dessous se trouve mon éternel peluche, mon compagnon de toujours qui lui au moins ne pourra jamais me quitter.

Le serrant contre ma poitrine je ferme les yeux et semble me concentrer sur les battements de mon cœur.

Bien vite mon nez commence à me piquer et je sens ma gorge se serrer.

Je secoue vivement la tête comme si ce geste aurait suffit à empêcher les larmes.

Cela fait plus d'un mois que ma grand-mère est décédée mais y repenser me fait toujours autant mal. Me roulant en boule je me contente d'étouffer mes sanglots.

Si seulement elle était encore là.



Juste entre amoureux |●TERMINÉELà où vivent les histoires. Découvrez maintenant