LA REVENANTE

2 1 0
                                          

Une attirance irrésistible, un appel auquel on ne peut se soustraire l'oblige à revenir vers le lieu de son larcin. Annabelle déambule dans les couloirs déserts tel un spectre. La nuit sombre a plongé le donjon dans l'obscurité malgré les rares torches disposées çà et là, qui offrent un répit à la noirceur.

Flottant plus qu'elle ne marche, la prisonnière évadée suit la voie toute tracée vers le fragment qui l'appelle. La Dame Blanche a le regard d'une somnambule, les yeux fixement ouverts. La chemise de nuit dont elle est vêtue renforce l'idée d'une apparition, d'autant plus que des taches de sang souillent la blancheur du tissu.

Annabelle pourrait passer pour une victime si son regard ne le démentait, ainsi que l'épée ensanglantée qu'elle brandit. Aucun garde ne s'est risqué en travers de son chemin, à croire que la nouvelle de son évasion et de ses exploits devant sa cellule s'est répandue et a refroidi les ardeurs. Nul contingent armé ne se hasarde à la défier.

Des consignes ont été reçues, car les quelques occupants des logements devant lesquels elle passe restent calfeutrés dans leur chambre. La guerrière libérée fonce vers la salle des Heaumes où l'attend sa juste récompense.

Après avoir dévalé l'escalier en colimaçon, Annabelle redouble d'attention à l'approche du lieu chargé d'histoire. Les ondes obsédantes de la pierre stellaire sont un puissant philtre d'amour. Un dernier virage, et l'entrée apparaît. Comme la jeune femme s'en doutait, les soldats du guet, ainsi que des gardes de la citadelle, sont en place pour l'affronter.

Au-devant de cette impressionnante troupe, Danel attend celle dont le charme l'a fait succomber. Libéré par indulgence, l'urgence de la situation l'exigeant, son rôle consiste à essayer d'amadouer son ancienne amoureuse.

— Je ne te souhaite pas la bienvenue après tes exploits meurtriers. Tu es allée trop loin, Annabelle. Rends-toi pendant qu'il en est encore temps.

Comme pour renforcer l'avertissement du page, les hommes d'armes exécutent une succession de passes parfaitement coordonnées. Les lances pointées vers l'arrivante ne sont pas de nature à inciter à résister.

— Danel, la puissance du fragment n'a jamais été aussi proche. Rien ne m'empêchera de l'atteindre.

Comme pour la contredire, un filet aux mailles renforcées s'abat du plafond sur elle.

— Te voilà captive comme un vulgaire poisson dans un filet de pêche.

Les sarcasmes fusent en écho au bon mot de Danel et Annabelle ne peut masquer un rictus de haine. Profitant que ces balourds s'esclaffent, elle taille en pièces avec son arme blanche le piège que ses adversaires croyaient imparable.

— Maintenant, je vais vous faire passer le goût du rire !

Épée en garde haute, elle se jette sur les militaires qui n'en croient pas leurs yeux. Danel est le premier à faire les frais de la revancharde. La gorge tranchée, il s'écroule en tentant vainement de stopper l'hémorragie.

Nimbée d'un halo lumineux, la combattante se fraye un passage sanglant parmi les miliciens aguerris. Possédée par une force surhumaine, elle pulvérise sans effort l'épaisse porte en bois. Derrière elle, les rangs clairsemés se reforment pour lancer une riposte. Après tout, une femme seule ne peut vaincre une garnison de soldats.

— Cessez les combats ! ordonne une voix reconnaissable. Laissez-la venir à moi.

Surprise, Annabelle se retourne et découvre Ulva siégeant à la table des conseillers. Consciencieusement, les rescapés de la garnison se positionnent en demi-cercle pour empêcher toute tentative de fuite.

T3 - LES FRAGMENTS DE DISCORDELà où vivent les histoires. Découvrez maintenant