4

24 2 0
                                                  

Ma mère s'assoit aux côtés de mon père. Je sais qu'elle ne lui a rien dit, mais elle savait que mon père savait. Je prends une grande respiration et m'assois face à mon père. Les yeux pleins d'eau, je le regarde. Il a les sourcils froncés, les lèvres pincées et les points serrés. Le téléphone de la maison est devant lui sur la table. Mes mains s'accrochent l'une à l'autre et je joue avec mes doigts.

-Explique. me dit simplement mon père.

-Je suis enceinte.

-C'est ce que je crois avoir compris. Tu vas faire quoi?

Je regarde ma mère qui détourne des yeux. Je reporte mon attention à mon père.

-J'ai décidé de le garder. 

Mon père prend une grande respiration et se lève de table. Il sort de la maison et nous entendons la voiture quitter l'allée. Mon frère se lève également, me lance un regard vide et monte dans sa chambre. Ma mère, quant-à elle, me tend la main. Je la prend et elle me la serre doucement.

-Je suis là pour toi.

Elle a les yeux pleins d'eau et monte, à son tour, dans sa chambre. Je reste assis sur ma chaise froide. Mes mains se posent sur mon ventre. Je me dirige vers le réfrigérateur pour regarder ce qu'il y aurait à manger. Je ne crois pas que ma mère ait envie de faire à manger. Je me prépare un bol de céréales et retourne m'asseoir pour le manger. Je suis perdue dans mes pensées et je ne me rend pas compte du nombre de minute que j'ai passé assise avant qu'on sonne à la porte. Merde. Loïc. Je lui avait demandé de venir me rejoindre chez moi pour que je lui annonce la nouvelle. J'avais complètement oublié. Quelle belle soirée! 

Je me lève et je vais ouvrir la porte. Loïc me prend immédiatement dans ses bras. 

-Comment tu vas? dit-il, inquiet.

-Bien.

-J'ai appris que tu étais allée à l'hôpital. Est-ce que tout va bien?

-Ouais, juste un coup au ventre.

Qui a atteint Petit et qui m'a fait saigner.

Loïc semble rassuré. Il se recule et me regarde attentivement.

-Tu voulais aussi me dire quelque chose?

-Ouais, je crois bien que c'est le bon moment.

-Pourquoi?

Je ne lui répondit pas et je le conduis jusque dans ma chambre. Il s'assoit sur mon lit et moi je reste plantée là, à le regarder. Mes mains se retordent ensemble. Autant de stresse ne doit pas être bon pour le bébé. Sans blague?

Loïc me regarde et attend que je crache le morceaux.

-Loïc, je suis enceinte.

Voilà. Le pansement est enlevé. Aussi vite que cela, pour que ça fasse le moins mal possible. Loïc me fait le même visage que Carla tout à l'heure. Un regard vide, le teint blême et me fixe comme un idiot. Il a même la bouche légèrement ouverte. Je hoche la tête pour confirmer mes mots et m'assois près de lui. 

Il se lève.

Je le regarde, un peu incertaine.

-Depuis quand?

-Environ deux semaines.

-Il faut que j'y aille.

Il se tourne, dos à moi et je me lève.

-Mais Loïc, il faut en parler.

-Pas maintenant. 

Il sort de ma chambre et j'ai presque l'impression qu'il court jusqu'à la sortie.

Du bout des doigtsWhere stories live. Discover now