3

25 3 0
                                                  

Deux semaines étaient passées depuis la fois dans la salle de bain. La relation avec ma mère s'est améliorée; elle me parle plus et a accepté le fait que j'allais avoir un bébé. J'en n'ai pas parlé aux autres personnes de mon entourage. Ma mère me conseille de le faire bientôt. J'ai l'intention de faire ça dans très peu de temps. Je veux en parler à Loïc avant, ensuite papa et Charles. Carla à la fin de tout. J'ai aucune idée de comment ils vont réagir face à cette nouvelle. J'espère avoir au moins un peu de support. 

Je suis à l'école et c'est l'heure du dîner. Je suis assise face à Carla et Taylor, et Loïc est à mes côté. Sa main est sur ma cuisse et la retire pour manger. Moi, je finis mon plat. Mon appétit est revenue depuis peu, mais je pense surtout à Petit qui a besoin de moi pour le nourrir. Nous sommes en train de parler à quelle point nous avons tous hâte de finir l'école pour partir au Cégep. Je ne parle pas beaucoup puisque je sais que lorsque je vais être rendue à cet étape, je vais avoir un enfant et je vais sûrement devoir attendre avant de recommencer les études. 

Je me retourne vers mon petit ami.

-Loïc? Tu peux venir chez moi ce soir? J'ai quelque chose d'important à te dire.

-Ouais, pas de problème. C'est grave?

-Non, je ne crois pas.

-D'accord...

Il me regarde perplexe. Ce n'est pas mon genre d'avoir des trucs "importants" à lui dire. Carla se tourne vers moi.

-Je peux savoir c'est quoi? Tu me dis toujours tout.

-Ouais, mais pas tout de suite.

Carla se recule sur son siège et croise les bras. Elle s'offusque facilement lorsqu'elle n'est pas mise en priorité. Et ça me tape sur les nerfs, mais je ne dis rien et me contente de ranger mes choses dans mon sac. Peu de temps après, la cloche des cours de l'après-midi résonne partout dans l'école. Je suis en Sport, donc je me dépêche d'aller chercher mes choses à mon casier et d'aller me changer avec les autres filles dans le vestiaire. Carla est avec moi. On enfile nos shorts de sports et notre camisole. On enfile nos souliers, on se fait une queue de cheval et on se rend au gymnase. Les élèves étaient assis sur le sol devant le professeur et nous étions les dernières à entrer. On s'assoit rapidement pour ne pas déranger trop longtemps. L'enseignant nous regarde sévèrement et commence à parler. 

-Aujourd'hui, nous allons commencer par un échauffement. Quatre tours de gymnase et ensuite, vous vous séparez en deux équipes. Nous allons jouer au ballon fou. Je vais vous expliquer les règlements, même si vous les savez tous, avant de commencer. Il y aura deux équipes, une chaque côté du gymnase. Vous aurez trois ballons dans chaque équipe et vous devez toucher ceux dans l'équipe adverse avec les ballons. Les touchés vont s'asseoir sur le banc et je vous en pris, les gars, arrêtez de lancer trop fort, même si c'est des ballons mous. Les jeunes demoiselles, ici, n'ont pas votre force. 

Ouais, on a un prof légèrement sexiste. 

-Allez-y! Quatre tours de piste. Les filles, vous y allez à votre rythme.

Il souffle dans son sifflet et on se met tous à courir. Carla déteste courir, elle reste donc en arrière de tout le monde, mais moi, j'adore ça et j'aime montrer à M. Paul que toutes les filles ne sont pas faibles, comme il le pense. Alors, je me met à courir le plus vite que je peux, me sentant immédiatement bien. Je n'ai aucune difficulté à dépasser les garçon et je suis de très prêt celui qui court le plus vite. Nous sommes rendu au deuxième tour et le prof nous cris que ce n'est pas une course, mais le garçon et moi faisons toujours ça lorsqu'il faut courir. J'ai bien l'intention de gagner, aujourd'hui. Au troisième tour, nous sommes côte à côte et on se sourit avec la compétition aux yeux. Je réussis à le dépasser de peu lorsqu'on atteint le dernier tour. Mon cœur me débat lorsque je ralentis le rythme et le garçon, qui se nomme Thomas, me tape dans la main. Je continue à marcher doucement en reprenant mon souffle. Je m'essuis le front et le sourire ne quitte pas mes lèvres.

Du bout des doigtsWhere stories live. Discover now