Chapitre 3 - 2/2

3.7K 493 220
                                    


— Est-ce que tu sais depuis combien de temps j'essaie de te joindre sur ton portable !?

Aussitôt rentrée dans ma chambre, je fus agressée par l'inquiétude de Strix. Regardant mon portable, je découvris vingt appels manqués et une trentaine de messages. Elle m'avait envoyé tout cela durant les quatre heures où j'avais été inconsciente.

— Désolé, j'étais chez Oanelle et j'ai appris qu'elle était une harceleuse.

— Sérieux ? Elle harcèle qui ?

— Moi.

Un haussement de sourcils pour commencer, Strix éclata de rire.

— Franchement, tu es Lucky Girl, Hell !

— Elle est obsédée par moi depuis que je lui ai offert un bonbon. Une sucette à la violette.

— Tu serais capable d'être obsédée par n'importe qui t'offrant une sucrerie nouvelle et au goût extraordinaire.

En l'entendant parler de bonbon hors du commun, une image me revint en mémoire. Celle de cet homme qui m'avait offert un bonbon étrange.

« Si je le revois, je lui en demanderai un autre. Même si c'était vraiment de la drogue en fait. »

— Mais du coup, pourquoi tu es rentrée si tard ? En apprenant qu'Oanelle était tarée, tu aurais dû revenir à pas de course.

— J'ai perdu connaissance.

— Quoi ? Tu es tombée malade ?

Me laissant tomber sur mon lit, je me tournais vers mon amie.

— Je ne sais pas. J'ai vu des trucs bizarres. Parfois, j'avais l'impression de planer et l'instant d'après des nausées venaient titiller tout mon être. Et là encore, je vois... des trucs.

— Je te préviens. Si tu me dis que tu vois des...

Je ne lui laissais pas le temps de voler ma réplique, la coupant alors que je tournais mon visage vers elle avec un air sérieux.

— Strix, je vois des gens qui sont morts.

Elle me balança un coussin à la figure tandis que j'éclatais de rire.

— T'as pris de la drogue ? Je t'ai déjà dit de ne pas accepter les bonbons des inconnus, se moqua-t-elle.

— Ah oui, il y a ça aussi.

— Mais quelle idiote ! Tu n'as tout de même pas accepté un bonbon donné par un inconnu ?

— Mais il était trop bon...

— Hell, tu es stupide ! On n'accepte pas les bonbons venant d'inconnu.

Quelqu'un frappa au mur, nos voisins de chambre, et Strix frappa encore plus fort.

— Ta gueule, espèce de grosse truie ! Quand tu réveilles tout le monde avec tes putains de simulations, on ne dit rien ! s'emporta-t-elle envers la voisine.

Les murs étaient plus ou moins fins. Et même si le simple fait de crier ne devait pas forcément s'entendre, la voix de Strix était vraiment forte donc je supposais que la chambre d'à côté ne devait pas être la seule à l'avoir entendu.

— Je suis désolée, Strix, j'ai mal au crâne et je ne suis pas très bien là. J'ai la bouche toute pâteuse, j'ai l'impression d'avoir une gueule de bois.

— Franchement, tu es vraiment inconsciente. Je ne pensais pas qu'un jour j'aurais à engueuler une nana de plus de vingt balais parce qu'elle a accepté une sucrerie venant d'un inconnu.

Ting Ting, WitchingOù les histoires vivent. Découvrez maintenant