63.Ezra♤

421 29 3
                                          

« Je t'emmènerai à la mer. » dit t-il rêveur.

- Adam ?

Il demeura un instant silencieux avant de se détacher de moi. Il semblait vraiment préoccupé par quelque chose.

Il semblait comme troublé et totalement perdu.

Il captura ma main droite dans la sienne, caressant le haut de celle-ci affectueusement avec son pouce. Une douce chaleur se fit sentir dans le bas de mon ventre à cette douce caresse.

Il ferma ses  yeux  et ses lèvres formaient un doux sourire qui me montrait qu'il aimait l'effet que ma main avait sur lui en touchant la peau de sa joue. Il amena ensuite ma main sur ses lèvres et y déposa un doux baiser. Il ouvris ensuite les yeux me regardant avec un sourire au coin des lèvres.

Je détournais rapidement mon regard qui ne l'avait pas lâché un instant.

Laisse moi voir ton joli visage, il dit d'une voix douce.

-          Non.
-          Pour me faire plaisir?Il tentait.
-          Non.

Il n'insiste pas.

- Adam , tu déjà été amoureux dans ton vie ?

-J'ai été amoureux deux fois dans ma vie.

Donc, deux filles. Super. Mais je me tais, je me contiens de tous les commentaires possible parce que j'ai envie qu'il me parle un peu plus de ça.

-Je me souviens. Malia. J'avais douze ans, elle était dans ma classe au collège. Une blondinette avec une côte de popularité illimitée, belle comme le monde, qui souriait à longueur de journée et qui respirait le bonheur. Elle m'avait embrassé dans un couloir en me disant qu'elle m'aimais aussi.

Ma poitrine se resserre. Je l'imagine, lui, rire avec les autres et l'embrasser, elle et ses cheveux blond or, et j'imagine Adam même du haut de ses douze ans, passer sa main dans ses cheveux et lui sourire de toutes ses dents. Je l'imagine, lui, penser à elle dans son lit en se disant qu'elle est la femme de sa vie, et je l'imagine trembler quand il passe à côté d'elle, et frissonner quand elle pose sa main sur son épaule.

Je sais que c'est malsain d'être jalouse  à ce point mais je n'y peux rien. Dans ma vie, jusqu'ici, jusqu'à maintenant, j'ai toujours eu tendance à oublier qu'Adam avait connu des gens, qu'il avait fréquenté du monde. J'ai l'impression d'être la seul à qui il parle, la seul à qui il sourit, la seul avec qui il rit, avec qui il passe ses nuits. C'est peut-être le cas mais ça ne l'a pas toujours été et ma gorge se noue rien qu'à cette pensée-là.

-Et alors ?

-Alors, rien. C'était un pari avec ses potes. Elle a gagné dix euros et moi, le droit d'aller me faire foutre et de pleurer, la tête dans l'oreiller comme une tapette tous les soirs jusqu'à ce qu'elle sorte de ma tête.

Ah.

-Et la deuxième fois que t'es tombé amoureux, c'était quand ?

-À la première fois que je l'ai aperçus  c'était en sortant de chez moi, pour aller au lycée puis la seconde fois j'étais à la cafétéria comme tout les midi assis, et je l'ai vue , auparavant je n'avais jamais fait attention à elle ,mais ce jour là quelque chose en elle avait attisé ma curiosité .

Nos regards se croisent, une seconde ou deux, et puis il s'allonge sur le lit et fixe le mur. Ses yeux pétillent. Et m'imagine la scène. Je m'imagine qu'une fille est arrivée et qu'il est tombé amoureux d'elle comme ça, genre coup de foudre. Ils se sont adressé trois mots. Elle est partie. N'est jamais revenue….

Juste entre amoureux |●TERMINÉELà où vivent les histoires. Découvrez maintenant