62.Adam ♤

283 33 0

Je débarrassais les assiettes alors qu'Ezra nettoyait la table où nous avions mangé. Je plaçais la vaisselle sale dans le lave vaisselle avant de le refermer et le mettre en route.

Je me retournais ensuite regardant Ezra. Elle se rapprocha de moi lentement, un sourire malicieux sur les lèvres. Elle se planta devant moi l'éponge dans la main. Elle combla ensuite le vide entre nous collant son corps contre le mien, plaçant son visage en face du mien.

Je crus qu'elle allait tenter de m'embrasser mais au lieu de cela elle déposa l'éponge derrière moi, sur le rebord du lavabo en me regardant et en gardant ce même sourire. Puis elle se détacha brisant ce contact.

Elle sourit encore plus et c'est contagieux. Je l prends dans mes bras et je le cale sur mes épaules. On tourne longtemps jusqu'à ce qu' elle  devienne trop lourd et que je sois obligé de la faire redescendre. Ma mère passe la tête dans l'embrasure de la porte et plonge son regard dans le mien.

-Adam, tu peux venir me voir cinq minutes ?

Au ton qu'elle emploi pour me parler, je sens que quelque chose ne va pas. aucune idée. Je lâche Ezra et la rejoins  dan une autre pièce.

- Écoute chérie...ça peut te paraître bizarre mais... ton invité m'inspire pas confiance. Je suis mal alaise...

-C'est pas une invité, c'est Ezra !

- C'est pareil.

- Non. C'est différent.

- Tu me fait honte ,  qu'est ce que tu vas dire  à Betty?

- Ne t'en mêle  pas!


Elle ne répond pas.

Ou elle n'a juste rien à répondre.

-Et cette fille, Elle n'a pas de parents?

-Ils sont est mort.

-Quoi ?

- Ils sont mort .

-Oh... Quand ça ?

- Je ne sais pas, il ya longtemps. Mais si ça te dérange qu'elle soit là, fous la dehors. Pas de problème. Moi, je me barre avec elle.

Elle hoche la tête, pas pour me dire
« oui, je vais la foutre dehors » mais pour me dire qu'elle comprend et qu'elle est désolée.

-Tu dis n'importe quoi. Je ne vais pas mettre ton amie à la rue. Je voulais juste savoir parce que tu ne m'avais rien dit à ce sujet et je me posais la question, voilà tout. Mais l'idée de la mettre dehors ne m'avais même pas effleurée l'esprit, tu vois ?

Je hoche la tête mollement sans détacher mon regard du mur.

Ma mère était vraiment bizarre, ça ne lui ressemblait pas .Je me demande ce que je fous là.

Ce que je fous dans cette pièce à discuter avec ma mère alors qu'on avait plus eu de discussion normale depuis des mois. Je me demande ce que je fous dans cette pièce à parler de Ezra …

-Je vais la rejoindre en haut.

- D'accord...

Je remonte lentement les escaliers et au moment où je m'apprête à ouvrir la porte de la chambre,  j'aperçois Ezra assise sur mon sofa les écouteurs aux oreilles.

Elle était dotée d'une telle beauté qu'il était difficile de l'oublier. Elle sentis mon regard sur elle et retira une oreillette.

« Tout va bien? » me demanda t-elle  doucement

Non pas vraiment , la réaction de ma mère me trottait dans la tête . 

« Approche. » dis-je doucement, elle s' approchais obéissant à mon ordre.

Elle plongeait ses yeux dans les miens me déstabilisant. Je me mordis légèrement la lèvre nerveusement.

Elle me fit un adorable sourire, me faisant fondre et elle glissa un de ses bras autour de ma taille.

Je sentis mon corps faiblir suite à ce rapprochement.

Son souffle chaud s'écrasait contre ma peau, m'arrachant quelques frissons. Je posais mes mains hésitantes sur les siennes entrelaçant nos doigts ensembles.

Je me sentais si bien dans ses bras. J'aurais pu y passer le reste de ma vie.

« Ezra un jour on y ira tous les deux. »

Elle ouvris les yeux en grands, étonnée de ses paroles. Elle serra son emprise sur mon corps, plantant son nez dans ma nuque.

« Je t'emmènerai à la mer. » disais - je rêveur.

Juste entre amoureux |●TERMINÉELà où vivent les histoires. Découvrez maintenant