F O U R T E E N

43 8 31


« Tu t'es vraiment fait enculé par un cheval ? »

Manquant de s'étouffer avec l'air qu'il était en train d'inspirer, Loki releva une tête ahurie dans la direction de la voix venant de l'interpeller. L'humaine était là, le dévisageait avec un air moqueur, un gigantesque livre ouvert entre ses bras. Pris au dépourvu, le Jotun cligna des paupières. D'où sortait-elle ? Cela faisait bien vingt minutes qu'elle avait disparu dans les rayonnages de la bibliothèque et qu'il avait enfin put retrouver un semblant de calme pour lire. Ne la voyant pas revenir il s'était dit qu'elle avait du se perdre et s'en était réjouit d'avance, allant même jusqu'à se laisser absorber par sa lecture au point d'en oublier où il se trouvait. Et la voilà qui revenait de son expédition, pour l'aborder d'une façon tellement inattendue que même lui en restait coi de stupeur.

« Je te demande pardon ? »

Faisant quelques pas, Darcy afficha une moue profondément moqueuse.

« Donc c'est ça ton délire en fait ? Jouer les juments en rut pour aller choper de l'étalon ? »

Son teint diaphane prenant une étrange teinte pivoine, Loki sentit ses veines se gonfler de colère et d'indignation. Mais bien lancée, Darcy ne comptait pas s'arrêter de sitôt, quitte à le heurter un peu au passage.

« C'est un peu surprenant je t'avoue, j'avais déjà compris que t'étais pas net comme gars, mais de là à imaginer que tu étais pervers au point de vouloir te faire sauter par un cheval... à ce stade là c'est même plus de la zoophilie ! »

Avec le néant dans sa tête, Loki fronça les sourcils, et ses yeux se posèrent sur le livre que la jeune femme tenait toujours et semblait dévorer avec une assiduité suspecte.

« Qu'est ce que... »

« Ça ? Oh rien, juste les aventures de la clique divine d'Asgard et de tout le blabla qui s'en suit. Moi qui pensais que vous aviez un minimum de dignité et de savoir-vivre dans votre monde bizarre, malgré vos manières plus que douteuses d'interagir avec les autres, je suis sur le cul, mais alors complètement »

Se forçant à garder son calme, Loki voulut prendre un air détaché.

« Je ne comprends pas un traître mot de ce que tu... »

« Non mais sérieux ? » l'interrompit-Elle en lisant le contenu de la page suivante, à moitié hilare et à moitié traumatisée. « Non seulement tu t'es fait culbuté par un cheval, mais en plus il t'a engrossé ? Quel genre de tare génétique t'a fait accouché d'un poney à huit pattes ? T'es sûr que ton partenaire n'était pas une araignée géante déguisé en étalon ? Parce qu'au point où j'en suis je me dit que tout est possible... »

Blessé d'une façon inattendue qu'il aurait été incapable de décrire, Loki replongea soudain dans les affres de son enfance solitaire, de cette enfance passée dans l'ombre d'un frère qui n'avait jamais vraiment été le sien et d'un père qui avait fait de sa vie un tissu de mensonges et de hontes répétées qui lui brûlaient le cœur jusqu'à la souche. Debout moins d'une seconde plus tard, et cette fois sérieusement menaçant, il s'approcha de la jeune femme.

« Donne moi ce livre »

« Sûrement pas ! » s'exclama-t-elle « C'est beaucoup trop divertissant pour que je m'en sépare »

Mais avançant toujours vers elle, il la força à reculer, et lorsqu'il tenta de lui arracher l'ouvrage des mains, celle-ci tint bon et se débattit même pour continuer à tourner les pages. Agacé par ce cirque, le dieu finit par coincer la jeune femme entre lui et le mur, et s'apprêta à récupérer le livre, une seconde avant que Darcy se réussisse à le coincer dans son dos de telle manière qu'il n'aurait pas pu l'attraper sans l'entraver au risque de l'étouffer ou de lui tordre un bras.

 แŽค๐‘ข๐‘Ž๐‘Ÿ๐‘Ž๐‘›๐‘ก๐‘Ž๐‘–๐‘›๐‘’ ๐Œผ๐‘–๐‘‘๐‘”๐‘Ž๐‘Ÿ๐‘‘๐‘–๐‘’๐‘›๐‘›๐‘’ | ๐•‹๐”ธ๐•Š๐”ผโ„๐•‹โ„๐•€โ„‚๐•‚๐•ŠWhere stories live. Discover now