~71~

751 69 72





As Salam Aleykoum

( Tobias en multimédia avec beaucoup plus de barbe )

« J'ai le sang chaud comme un mois d'août 🗓 »




Deux mois plus tard ...


Je revenais des cours, c'est ma dernière année et enfin ! Après j'suis journaliste.

Naïm travaille maintenant, Alya m'a secrètement avoué qu'elle avait un copain, il s'appelle Nassim, si Naïm le savait !

Wissam et moi on s'est retrouvée, on s'entend comme avant ! Et y a Esraa dans la bande même si c'est tendu les deux.

Naïm a parlé de moi à sa mère, elle était très contente que ce soit moi.

Sinon avec Kenza, elle prenait plus de nos nouvelles, à chaque fois qu'on l'appelait elle ne répondait pas. On a essayé de passer chez elle mais en vain.

On sait toujours pas qui est la taupe malheureusement.

J'arrive dans mon quartier, j'étais tellement fatiguer, je vois Fatiha en bas de chez moi avec un bébé qui dormait dans ses bras. Il devait avoir 10 mois.

Je vais vers elle, elle était toute cernée, toute maigre, le teint grisé, elle ne ressemblait même plus à une humaine. Elle avait le dos voûté comme une vieille, elle a perdue toutes ses formes. Elle semblait triste.

Moi : Fatiha !?

Fatiha : S-safa s'il te plaît écoute moi jusqu'à la fin !

Elle avait un sac à langer avec elle, elle me le tend, je regarde le sac puis elle. Je ne comprenais pas, c'est qui l'enfant dans ses bras ? Elle n'était même pas enceinte quand on s'etait vu ! Ça ne peut pas être son enfant. Tout pleins de questions se bousculaient dans ma tête, j'étais totalement perdue. Quand je l'entend fondre en larme.

Fatiha : Occupe toi de lui s'il te plaît ! M-mes jours sont comptés et je veux qu'il grandisse avec de l'amour. Prend le Safa je t'en supplie, c'est un garçon, il s'appelle Chadi il a 9 mois.

Moi : C'est ton fils ..?

Fatiha : Oui ... Et celui de Selyan ...

Pauvre enfant.

Moi : Fatiha putain t'as quoi ?

Fatiha : J'suis malade Safa, occupe toi de lui, aime le comme si c'était le tien, t'es la seule personne en qui j'ai confiance dans ce monde !

Attendez, elle est malade !? Si sa maladie la rend incapable de s'occuper de son enfant c'est qu'elle est grave ! À cette pensée je me met à pleurer, je prend le sac à langer, puis Chadi, il était tout mignon avec sa grosse tétine et sa veste.

Fatiha nous regardait, ses yeux brillaient à la vue de son fils, qui lui ne comprenait rien à la situation.

Fatiha : ... Parle lui de moi à ses 18 ans et ... d-dit lui quelle genre de ratée était sa mère.

Safa | Tenir sa promesse ...Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant