Chapitre XXVII: Fin de Vision

7 1 0
                                                  

Il continuait à avancer, ce qui signifiait aller vers Ferdinand et de Jésonnes, sans souiller par une seule goutte de sang ce qui était son propre château, qui accomplissait lui aussi sa marche au travers du temps avec le toit éventré et les tours tombées. Son regard partant des deux anneaux de sang frôla les deux vivants. Ils en oublièrent de se pousser, ce qui était loin d'arrêter la marche monarchique. Il passa au travers d'eux comme de l'air, ne laissant dans les deux chairs qu'un frisson d'hiver.

Ferdinand se demanda si utiliser son pouvoir pour attirer son attention serait une bonne idée, car après tout, lui aussi avait eu des pouvoirs de son vivant. Il retourna en face du spectre, et mit en face des iris écarlates sa main, sur laquelle les gouttes de pluie tombaient, ruisselaient, et retombaient en cristaux gelés. Il pointa l'index de son autre main vers les nuages, et de celui ci surgit ce qui semblât être une corde de lumière, montant au ciel en décrivant des boucles régulières à une vitesse fulgurante, jusqu'à exploser au dessus du château.

Avec de Jésonnes, Ferdinand regarda tout aussi attentivement le trait de lumière, car c'était la première fois qu'il le voyait vraiment. Est-ce que la forme du trait avait une quelconque signification?

Le roi s'était lui aussi fait spectateur.

-J'aimerais savoir d'où mon pouvoir vient... Votre Majesté. Car j'ai entendu dire que vous aussi vous en aviez, et mon compère souhaiterait également en apprendre plus.

-...Ce genre de pouvoirs ...Qui le sait? Est-ce une capacité naturelle cachée? Un cadeau de Dieu? Une malédiction? Il semblerait que partout dans le monde, et possiblement de tout temps, certains êtres, peu importe qui ils sont, obtiennent chacun: un étrange pouvoir unique à lui, la capacité d'émettre un rayon de lumière à la forme tout aussi unique, et enfin, des vision de notre monde déformé. J'appelle cet ensemble une «trinité». Quant à leur origine, la seule chose que je sais c'est que ceux qui ont pris une décision importante dans leur vie, peu après avoir obtenu leur trinité, gardent celle-ci à vie, contrairement aux autres qui la perdent au bout d'un certain temps. Ce qui me laisse personnellement penser qu'il s'agirait d'une sorte de cadeau que Dieu donnerait aux plus méritants...

En prononçant cette dernière phrase, le visage du roi semblait s'être légèrement éclairé.

De Jésonnes n'aimait vraiment pas son idée que les «trinités» ai une origine divine. Non seulement il serait obligé de mentir pour éviter d'avoir affaire à l'Église, mais cela supposait que Dieu était réel.

-Dites moi, Sire, vous semblez en savoir plus que moi au sujet de ces «trinités» que moi-même j'étudie, et j'apprécierais de connaître la source de votre savoir.

-Disons que j'ai eu les besoins et moyens de chercher et de trouver de nombreux «trinitaires» pour remplir certains de mes objectifs...

Il leva lentement son visage pour voir si l'émergence du soleil était imminente. «Je crains qu'il ne me reste plus beaucoup de temps... Alors deux dernières choses. La première est que je suis un trinitaire assez unique, car des années après avoir gagné ma trinité, j'ai obtenu un second pouvoir, à la puissance démoniaque, et capable de ravager des pays entiers. J'ignore si je suis le seul dans ce cas là, mais je l'espère de tout cœur, car vous imaginez bien que dans les mains d'un dément, c'est le monde qui tremblerait... Enfin, la dernière, qui tient plus du conseil maladroit, c'est de faire attention lorsque vous rentrerez en Elardie, car ces derniers temps, lorsque je regarde vers le nord-ouest...

Quintessence Jardin CélesteLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant