Je me réveilla vers midi et repensa à la soirée d'hier. Un sourire se forma sur mes lèvres, mais partit quasi instantanément. Bien sûr je ne regrette pas. C'est juste de savoir qu'avant moi, Cameron l'a fait. Peut-être même avec des centaines de filles. Mour moi, c'était important, alors qu epour lui j'ai l'impression de n'avoir été qu'une fille de plus.

Je ne sais pas pourquoi mais je me leva du lit précipitamment et regarda les draps. Il y avait de légères traces de sang. J'enleva les draps et me dirigea vers le salon. Cameron était assis devant la télé.

Moi : Bonjour.

Cameron : Bien dormis ? *sourire*

Enlève moi ce sourire de ta face connard.

Snix soit moins vulgaire à l'avenir x)

Il parût réfléchir un instant et reprit.

Cameron : Tu fais quoi avec les draps ?

Moi : Je vais les jeter qu'elle question.

Cameron : Ah...Euh...Ok.

Je descendis en bas du bâtiment et jeta les draps dans la poubelle. Mais maintenant que j'ai jeté les draps il faut que j'en rachète d'autres. Je remonta rapidement .

Moi : Je vais au supermarché, il faut que j'achète des draps.

Cameron : Attends, je viens avec toi.

Moi : Bah j'imagine que tu vas pas y aller avec la voisine.

Il prit sa veste et on partit. Le supermarché est à cinq minutes. C'est l'avantage d'habiter en ville.

Arriver au magasin je me dépêcha d'aller au rayon literie.

J'ai choisi des draps assez foncé, on sait jamais.

Sur le trajet du retour, Cameron tenta une "approche".

Cameron : Je sais bien que tu m'en veux. Si tu regrettes...

Il sembla gêné.

Moi : C'est pas ça et tu le sais très bien.

Cameron : Johanna je ne pensais pas que tu le prendrais mal.

Moi : Et comment je devrais le prendre ? Pour moi tu as été le premier alors que pour toi, je ne suis qu'une fille parmit tant d'autres.

Cameron : C'est ça que tu penses ?

Moi : Oui.

Dis à voix haute ça me fait bizarre.

Cameron : Je vais mettre les choses au claire. Oui, je l'ai fais avant toi. Avec une seule fille. UNE putain de fille. C'était une erreur d'ailleurs. Mais je l'ai fais avec toi, parce que tu es la fille que j'aime, et parce que j'en avais envie.

Un sourire s'empara de mes lèvres. C'est peut-êre bête mais je n'arrive pas à lui en vouloir. Je n'arrive pas à lui faire la tête. C'est étrange, mais il est devenu une partie de moi.

On se dépêcha de rentrer, on changea les draps et on partit prendre notre train. On couru mais cette fois, je ne suis pas en talon. Non, non, j'avais prévu une paire de converse en échange. La preuve que parfois je réfléchis.

*Eclipse du trajet*

Durant tout le trajet on a parlé, bon on s'est embrassé aussi.

On marcha pendant dix bonnes minutes quand on arriva enfin à l'université. Je me précipita à ma chambre pour retrouver Louis.

J'ouvris la porte d'un grand coup de pied et sauta sur Louis. Bon sur le coup j'ai dû pousser Harry et, mais attends. Il y a Nash aussi. Je pris, enfin j'esseya de prendre les trois dans mes bras.

Moi : Louis olàlàlà, tu m'as manqué, et toi aussi Harry et Nash aussi.

Louis : Calme toi hein.

J'avais pas remarquer mais j'étais vraiment excité. Je sais pas d'où me venait toute cette énergie, mais j'en étais remplit. J'arrêtais pas de parler, et sur le coup je raconte ce qui s'était passé avec mon père. Ils me regardaient bizarrement.

Moi : Vous inquiétez pas, c'est réglé.

Louis : J'ai jamais vu ton père, pourtant je le déteste déjà.

Nash : Moi aussi.

Moi : De toute façon je n'aurais plus de contacte avec lui.

Cameron : C'est mieux comme ça.

Moi : Je pense aussi. Mais sinon ma mère t'a beaucoup apprécié. Mon frère aussi, et ça c'est positif.

Cameron : J'espère juste que j'aurais l'occasion de les voirs d'en de meilleure condition.

Moi : J'espère aussi.

Pendant qu'ils continuaient de parler, je décida d'envoyer un sms à Michaël.

A : Michaël Le Miel

De : Moi

Désolée de te déranger, mais tu n'aurais pas des nouvelles de Louise ?

Il mit une bonne vingtaine de minutes à me répondre.

De : Michaël Le Miel

A : Moi

Non, pourquoi j'en aurais ?

A : Michaël Le Miel

De : Moi

Bah je pensais que vous étiez proches.

De : Michaël Le Miel

A : Moi

On l'était, mais elle a commencé à traîner avec Diana. Et du jour au lendemain elle a complètement changé de comportement.

Quoi ? Louise traîner avec Diana ? C'est pas possible. Ma meilleure amie qui devient copine avec ma pire ennemie. On se croirait dans un mauvais film...

Hello, je vous poste un nouveau chapitre avec tellement de retard et j'en suis désolée. Surtout que ce chapitre n'est pas super super. Bref comme vous l'avez constaté j'ai commencé une nouvelle fiction ce qui a repoussé ce chapitre. Désormais je suis très très bien organisé mdrrr. Breffons, je vous fais de gros gros gros gros bisous :*

Restart  ||EN RÉÉCRITURE||Lisez cette histoire GRATUITEMENT !