37.Ezra

475 36 0

Un cahier plaqué contre ma poitrine, je la presse comme pour en calmer les battements. Mon visage reste de marbre mais un sourire éclaire mes pensées. J'espérais qu'Adam viendrait me parler. J'espérais qu'il aurait cet élan de force dont je suis incapable.

Il l'a fait. Et pourtant je redoutais ce moment. Je me rappelle les sensations ayant parcouru mon corps lors de nos baisers, mon besoin de le toucher, de le sentir près de moi, de le sentir à moi. Mon rythme cardiaque augmente encore... Ces sensations m'attirent en m'effrayant. 

Parce que ses mains sur mon corps m'en rappellent d'autres, que je n'arrive pas à oublier. D'autres que je n'avais pas désirées. Un goût amer se fait ressentir dans ma bouche et je déglutis avec difficulté. La nuit où ce gars m'a ôté ma virginité reste ancrée en moi sans que je puisse m'en défaire.Parfois je me réveille en sursaut la nuit et j'ai besoin d'allumer ma lumière pour m'assurer que personne ne m'observe dans mon sommeil, prêt à se jeter sur mon corps sans défense. Je m'arrête un instant dans le hall du lycée afin de me calmer quelque peu, je respire profondément puis reprends ma marche, me dirigeant vers la bibliothèque. 

J'y dépose rapidement un livre que je n'ai pas pu rendre à cause de mon absence et repars. La sonnerie retentit alors et je m'empresse de passer à la vie scolaire où j'ai reçu une convocation.

Ils me donnent les quelques cours que j'ai manqué et qu'ils m'ont photocopiés avant de me laisser repartir. Dans ma précipitation pour retourner en cours, je manque de rentrer dans une fille.

Je me stoppe à temps et elle en fait de même, ses cheveux volent autour de sa tête et ses bras se déploient. Son regard, bleu clair et limpide, se fiche alors dans le mien. Bien vite elle s'empresse de regarder ailleurs et repars en courant. 

Je fais peur à ce point ?

Je la regarde s'éloigner. La seconde sonnerie retentit, me rappelant que je suis en retard en cours et je me dirige en trottinant en direction de ma salle. Par chance j'arrive en même temps que le professeur nous invite à rentrer et ne me fais pas remarquer.

Assise à ma place, je regarde par la fenêtre et revois devant moi ce regard affolé, perdu, aperçu en coup de vent. Je le vois se dessiner dans le ciel, au milieu des nuages. Comment un si petit détail peut-il m'obséder autant ? Grattant machinalement le bout de mon nez, je me force à me concentrer sur le cours. Il n'est plus question d'être absente comme avant, de ne plus assister aux leçons, mon avenir est dans mes mains et je n'ai pas le droit d'essayer de le gâcher à nouveau. Pendant que le professeur se dirige au tableau pour y tracer un schéma je me mets à mordiller la pointe de mon stylo.

Je sens le regard d'Adam .

Son regard est posé sur moi en ce moment même, je le sais.
Il m'oppresse, me déstabilise, je contrôle mes gestes espérant renvoyer une bonne image de moi.

Comment me voit-il en ce moment même ?

Je m'oblige à enlever le stylo de ma bouche et en essuie discrètement le bout. Je ne tiens plus et tourne la tête de son côté. Nos regards se croisent tandis qu'un sourire s'étale sur son visage et je m'empresse de reposer les yeux sur ma feuille. Je pose une main tremblante sur le papier pour le mettre droit et fait semblant d'écrire tandis que je sens mon cœur battre.

Je m'en veux, je m'en veux tellement d'ignorer ce qui s'est passé entre nous. Mais je ne peux pas, tout s'est enchaîné trop vite, j'ai besoin de temps pour souffler.

- Sa te dit  de manger avec nous ce midi ?

Je lève le regard vers Lohan qui vient de m'aborder alors même que je sors de mon cours d'espagnol. Adam est encore dans la salle et je sais qu'il va bientôt arriver. Je m'efforce d'effacer l'air surpris s'étant imprimé sur mon visage pour chercher une excuse afin de gentiment décliner son offre mais je n'en trouve pas. 

C'est alors qu'Adam arrive finalement, me frôlant intentionnellement au passage. Mon rythme cardiaque s'emballe et je tente de retenir ma respiration :

- Oui, pourquoi pas.

Alors, j'ose enfin lever les yeux vers l'auteur de la confusion de mes émotions et à ce moment j'ai envie de sourire. Mais j'ai beau essayer, je n'y arrive pas et me perds juste dans la contemplation de ses yeux. Sans comprendre il regarde tour à tour Lohan et moi avant que ce dernier ne lui lance:

- Ezra vient de gentiment proposer de venir à notre table ce midi.

- Hé, c'est toi qui m'as demandé ! Répliquai-je automatiquement.

C'est ainsi que Lohan regarde Adam en lui lançant un clin d'œil et que les deux amis éclatent de rire, me faisant légèrement sourire au passage.

Nous nous dirigeons vers le self mais je m'efforce de rester derrière eux, je les observe discuter, rire, blaguer et je peine encore à croire à la proposition de Lohan. Bien sûr que je veux manger avec eux.

Juste entre amoureux |●TERMINÉELà où vivent les histoires. Découvrez maintenant