La France, la meilleure alliée de la maladie de Lyme !

413 0 0

Prologue

Le 13 juillet 2016, à 18h00, je me suis aperçu
qu'il y avait une petite bête accrochée à mon poignet droit.
(je portais un tee-shirt à manches courtes)
Je n'avais jamais vu une bête comme celle-là de ma vie.
Je n'avais jamais entendu parler d'elle.
Pour moi cette bête, c'était une parfaite inconnue.
Que voulait-elle de moi, cette parfaite inconnue ?
J'étais à Neuilly-sur-Seine, et je venais de monter sur un bus.
(Le 164, pour aller à Porte de Champerret)
Au moment où je me suis assis, j'ai vu cette petite bête (un peu moins d'un centimètre, noire)
Depuis combien de temps était-elle sur mon poignet ?
Je ne saurais pas le dire.
Peut-être elle venait de s'accrocher à mon poignet,
(tombée d'un arbre quelques minutes auparavant), peut-être elle était là depuis des heures et je ne l'avais pas vue.
J'ai voulu l'enlever, mais elle était bien accrochée, et alors j'ai tiré le plus fort que j'ai pu, et je l'ai enlevée.
Naturellement, ce n'est pas comme ça qu'il fallait faire,
mais à ce moment là je ne savais pas que ce n'est pas comme ça qu'il faut enlever une bête comme celle-là.
Je ne savais pas que, pour enlever une bête comme celle-là, il faut une pince achetée dans une pharmacie.
Dés que j'ai enlevé la bête, je me suis aperçu que deux petites antennes blanches de la bête étaient restées dans ma chair.
Tant bien que mal, j'ai enlevé ces deux petites antennes ou peut-être, elles sont restées dans mon poignet.
Je n'en sais rien.
Juste après avoir enlevé la bête, alors que j'étais encore dans le bus, j'ai téléphoné à une copine pour lui raconter ce qu'il venait de m'arriver, et cette copine m'a dit que cette bête s'appelle tique.
J'ai cherché la tique, (je l'avais jetée à mes pieds, dans le bus), mais je ne l'ai pas trouvée, et comme j'avais très mal, je suis descendu du bus avec l'intention d'aller aux urgences, mais finalement, je n'y suis pas allé.
J'ai eu mal au poignet pendant des heures, comme si une aiguille était enfoncée dans mon poignet, et là où la tique m'avait piqué, il y avait un point rouge.
Après quelques heures, vers minuit, j'ai tapé le mot tique sur Google, et c'est là que mon cauchemar a commencé.

Sur plusieurs sites Internet qui s'occupent de la maladie de Lyme, on parle du docteur Christian Perronne, qui est apparemment le plus plus grand spécialiste de la maladie de Lyme en France.

Au bout de quelques jours, le point rouge est devenu une tâche rouge,
Cette tâche rouge est restée sur mon poignet 6 mois, peut-être plus. Ce fut une erreur de ma part de ne jamais la photographier.
Cette tache rouge, à elle seule, était la preuve, que j'étais atteint de la maladie de Lyme.

Le docteur Christian Perronne sait comment soigner la maladie de Lyme, du moins, c'est un des rares médecins en France qui a obtenu des résultats satisfaisants.

Cela faisait déjà un semaine que la tique m'avait piqué.

Je téléphone à l'hôpital de Garches pour prendre un rendez-vous avec le docteur Christian Perronne.
La standardiste de l'hôpital de Garches me dit que pour le docteur Perronne, il y a une liste d'attente d'un an et demi,
et que de toute façon, il faut habiter à Garches ou dans le 92 pour obtenir un rendez-vous pour une consultation.
La tique m'avait piqué à Neuilly-sur-Seine qui est dans le 92, mais moi, j'habitais et j'habite toujours à Paris dans le 6éme.
Donc pas de consultation possible avec le docteur Christian Perronne, même pas dans un an et demi.

Le seul espoir qui me restait, c'était d'aller voir mon médecin généraliste à l'Institut Arthur Vernes dans le 6ème arrondissement à Paris.
Plus de dix ans que le docteur Labatut est mon médecin généraliste.
Je vais le voir une fois par an, quand j'ai mal à la gorge.
Systématiquement, il me dit que j'ai une angine, sans examiner ma gorge, et me prescrit une semaine d'antibiotiques, toujours le même antibiotique, l'Amoxicilline.
Cette fois-ci, je dis au docteur Labatut que j'ai été piqué par une tique, et je lui montre la tâche rouge sur mon poignet.
Il me prescrit une semaine d'antibiotiques, l'Amoxicilline naturellement.
Il ne me diagnostique pas la maladie de Lyme, malgré la tâche rouge sur mon poignet, tâche rouge qui commence à grandir, tâche rouge qui maintenant est entourée d'une espèce de halo rouge.
Cette tâche rouge s'appelle Érythème migrant.
L'Érythème migrant est l'une des manifestations externes de la maladie de Lyme.
Beaucoup de personnes ignorent qu'elles sont atteintes de la maladie de Lyme, car elles ne se sont pas rendu compte qu'elles avaient été piquées, et en plus la tâche rouge peut ne pas apparaître après la piqûre d'une tique, mais on a quand même la maladie de Lyme.
Dans sa vie, une tique ne mange que deux fois.
Elle se nourrit du sang des animaux et des êtres humains.
Je devais être le deuxième repas de la tique qui m'a piqué, car elle n'était ni trop petite, ni trop grande.
Dans mon malheur, j'ai eu la chance de voir la tique sur mon poignet droit, et la tâche rouge est apparue.
Malheureusement pour moi, le docteur Labatut ne connaît pas la maladie de Lyme.
Comme beaucoup de médecins généralistes en France, il en a jamais entendu parler !
Donc, pour soigner la maladie de Lyme, j'ai eu droit à une semaine d'antibiotiques, une seule semaine d'antibiotiques !

La France, la meilleure alliée de la maladie de Lyme !Lisez cette histoire GRATUITEMENT !