Chapitre 34

58 6 0

Pdv Kyle :

Malheureusement, ma pensée ne fut pas exaucée. Je le sus quand Esmeria ressentit de l'étonnement puis de la peur et de la détermination.

Alors, paniqué et boosté par ses émotions et l'envie de l'aider, de la retrouver et de la défendre, je courus toujours plus vite sous forme lupine, à sa recherche.

J'avais peur. Extrêmement peur. Peur qu'il lui arrive quelque chose, peur de ne pas arriver à temps.

Peur de la perdre...

Cette peur devint étouffante quand je sentis ma respiration être bloquée par des mains invisibles plaquées sur ma gorge.

Sa gorge.

Mon loup vit rouge et rua en lâchant un grognement puis un hurlement bestial.

Je pouvais sentir tous mes Gammas s'inquiéter de l'état de leur Luna par le mien qu'ils pouvaient ressentir à travers le lien de meute.

Du sang coula de ma joue, due à une griffure qui lui avait été infligée. La peur s'insinuait encore plus profondément en moi. Ma vision devint floue, parcourue de points noirs par le manque d'air mais aussi la rage et la haine qui enivrait mon corps et mon âme en entier.

Puis je la sentis : son odeur si enivrante pour moi et mon loup, cette trace olfactive qui me faisait perdre tous mes moyens. Je la suivie encore plus vite, dans l'espoir de pouvoir mordre la jugulaire de ses assaillants pour la venger.

Alors que je la vis au loin, le sang coula de mon ventre. Mes jambes cederent sous mon poids et je hurlais de désespoir. Un cri que les agresseurs comme Esmeria n'avaient pas eu l'air d'entendre.

Mon loup pleura. Je vis et sentis impuissant, la douleur ressentie par mon âme sœur, ma moitié, mon tout. Je l'avais vue tomber à terre lorsqu'il avait relâché la pression qu'il exerçait sur son coup, telle une poupée de chiffon. Je sentais sa faiblesse à travers le lien et assistais avec rage à ce spectacle qui me degoutais. Je voyais le sourire sadique et cruel que l'homme le plus dangereux avait et ceux de ses camarades que la souffrance de leur proie satisfaisaient.

Mon loup se débattait contre la fatigue qui l’assaillait, n'imaginant que planter ses crocs dans le coup de ses ennemis pour leur arracher la tête dans un giclement de sang, puis leur membres un à un pour les laisser finalement se vider de leur sang qui nourrirais la terre.

Je les vit partir d'où ils étaient venus après un coup d'œil vers tous les loups qui arrivaient. Alors qu'un des miens vint vers moi et me souleva de terre pour me porter sur son dos, les autres entouraient Esmeria en un cercle protecteur. Ils étaient tous assis et hurlaient à la lune.

Je vis les elfes et les vampires arriver avec leur rois respectifs. Castel, évanouit comme Esmeria du a leurs blessures et Elrichi soutenu par deux des siens dans une extrême faiblesse, presque au bord de l'inconscience. Quand il me vit il me dit :

-Elle va... Mourir.

-Si le roi s'évanouit, cela signifiera que la vie a quitté notre Leves, continua un de ses elfes voyant sa difficulté à aligner deux mots. Et vu sa grande faiblesse, elle n'en est pas loin. Vous pouvez bien faire quelque chose non, vous les loups garous dont le lien est parfait ?

-Notre alpha ne sait pas si ce qu'il veut faire marchera, transmis Alex.

-Essayez quand même ! Hurla t il a mon intention.

Je grognais pour la forme mais mon grognement ne fut qu'un gargouillement de sang que je recrachai.

Le loup sur lequel j'étais couché m'approcha d'Esmeria sur mon ordre à travers le lien et me déposa juste à côté d'elle. J'ouvris difficilement ma gueule et mordis le coup de ma bien aimée au niveau de sa clavicule.

L'élue, l'hybride des Trois Grandes Races. Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant