2. Ma première

1.5K 131 7
                                    


☀️ Charlie ☀️

Soir du nouvel an. Je fais mentalement le bilan de ma journée.

Un déménagement précipité dans le cabanon de la maison de mon père. De courte retrouvailles avec lui. Une longue liste de médicament et un tour à l'hôpital pour une séance de chimiothérapie. Un repas digne de Bree Van de Kamp et une unique coupe de champagne dans l'estomac.

En revenant à Strugis, je ne m'attendais pas à une soirée inoubliable. Excepté mon père et une poignet d'habitant, cette ville m'est devenue inconnue. Ce n'est pas un problème. Rien n'est assez important pour me démoraliser. Je suis une fille assez sociable et engageante, je ferais bien des rencontres un jour ou l'autre.

Ce qui est un peu triste, c'est ce bar où je me suis rendue toute seule. Je ne sais pas ce que j'espérais. Y trouver une salle pleine de fêtards où il m'aurait été facile d'y entrer ? Peut être oui...

Seulement la vérité est bien différente et presque déprimante.

La petite terrasse est occupée par quelques fumeurs solitaires et les tables sont presque toutes vides à l'exception d'un petit groupe qui semble si bourré qu'ils ne tarderont pas à quitter les lieux.

Comme je suis là, autant prendre un verre et rentrer me coucher. Quelque part, je m'en voeux d'avoir laissé mon père malade tout seul à la maison, même s'il m'a forcé à sortir m'amuser en me répétant qu'il était assez grand pour se mettre au lit tout seul.

Au moins, mon cadeau de noël nous sera utile à tous les deux. J'ai dépensé presqu'un mois de salaire pour lui offrir cet iPhone, mais je suis rassurée de savoir que s'il se blesse ou chute il pourra demander à Siri d'appeler les secours.

Ce soir, je lui ai montré comment sa marche et c'était hilarant de l'entendre lui demander tout et n'importe quoi.

"Dis Siri, tu pourrais m'apporter un verre de Cognac ?"

En y repensant, ça me fait rire toute seule.

— Au moins tu souris, c'est que je n'ai pas à faire à un deuxième dépressif dans la même soirée !

Prise sur le fait, je relève la tête pour observer la belle sirène qui apparait devant moi. Sa beauté si particulière me percute de plein fouet. Ça fait longtemps que je n'avais pas vue une fille aussi atypique et... colorée.

Sa tenue est moulante et courte, mais tous ces tatouages rajoute de la gaieté à son look de Rock Star. Sans parler de sa crinière bleu turquoise.

— Oh, salut désolée. J'étais perdue dans mes pensées.

Elle pose un point sur sa hanche pour me sourire visiblement amusée.

— J'imagine bien. Dis moi que tu es seule le jour de l'an parce que tu viens de débarquer en ville ! Je ne supporterais pas une autre asociale.

Je sens bien qu'à travers sa voix profonde il y a une touche d'ironie, mais je suis quand même surprise par son franc parler. Elle n'a pas peur de blesser la clientèle celle là !

Je décide d'apprécier ce trait de caractère.

— Première réponse, je suis arrivée ce matin. Charlie Duncan ! Me présenté-je en lui tendant une main très bronzée à côté de la sienne, si pâle.

Mon père et moi avons la peau presque matte et couverte de petits grains de beauté à peine perceptibles. C'est la seule chose que je tiens de lui, excepté son humour décalé.

— Enchantée, Lucie. Je suis la serveuse du Hot Spot les soirs où personne ne veut être là, m'explique-t-elle.

Enchantée d'avoir une conversation avec une personne de mon âge, je poursuis.

HARD Redomption - Saison 3Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant